Cet article date de plus de neuf ans.

Hollande sur Florange : les "trois engagements pris sont tenus"

De retour en Moselle, le président de la République a défendu ce lundi la politique menée autour des anciens hauts-fourneaux de Florange. Il affirme que les promesses ont été tenues.
Article rédigé par France Info
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (La première intervention de François Hollande sur Florange © capture d'écran iTélé)

"Il y a un an j'étais en Florange pour confirmer les engagements pris par le gouvernement de Jean-Marc Ayrault. Le premier c'était de refuser tout plan social à Florange et d'assurer le reclassement des 630 personnes pour qu'il n'y ait aucun licenciement.  Aujourd'hui je constate qu'il y plus de 2100 salariés sur le site de Florange et qu'il y a des recrutement s" a assuré François Hollande. "Le second de ces engagements c'était d'exiger d'Arcelor Mittal des investissements au plus haut niveau". Le chef de l'Etat affirme que 146 millions d'euros ont déjà été autorisés. Et que "le montant total de ces investissements pourrait atteindre 240 millions d'euros".

Enfin "j'avais pris un dernier engagement qui pour beaucoup était le premier pour garantir l'avenir de cette vallée. C'était la création d'une plateforme publique de recherche et de développement industriel pour la sidérurgie de la Lorraine. Une plateforme entièrement publique, en liaison avec les industriels. Ces engagements-là, les trois que j'avais pris, sont tenus". 

La Lorraine, une "terre industrielle d'avenir"

"Ma conviction c'est que la Lorraine est une terre industrielle d'avenir" a encore déclaré François Hollande."Parce que ce territoire à un savoir-faire, un potentiel, des industriels et des ouvriers capables de mettre au point de hautes technologies".

"Ma conviction c'est que la Lorraine est une terre industrielle d'avenir" (François Hollande)

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.