Cet article date de plus de six ans.

Hollande ouvre le Salon de l'agriculture "fierté pour la France"

François Hollande est arrivé samedi à 7h au Salon de l'agriculture, qui ouvre ses portes à Paris, avec un service de sécurité sur les dents. Le chef de l'Etat est reparti huit heures plus tard, vers 15h.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (François Hollande au Salon de l'agriculture samedi  © Radio France / Julien Langlet)

Passage obligé de tous les présidents de la République, François Hollande inaugure le Salon de l'agriculture ce samedi à la porte de Versailles à Paris. Le chef de l'Etat a participé à la traditionnelle traite des vaches à 7h et est reparti huit heures plus tard, vers 15h. Il a rencontré la vache star Filouse, une Rouge Flamande de 4 ans. Le salon a ensuite ouvert au public à 10h. 700.000 visiteurs sont attendus sur les 39.000 m2 du salon, 4.000 animaux sont présents. 

Le climat : une "responsabilité" des agriculteurs 

Dès sont arrivée, le chef de l'Etat s'est exprimé, c'était en direct sur France Info : ce salon "c'est une fierté pour la France, une reconnaissance. Le travail de beaucoup d'agriculteurs se trouve ici récompensé. Et puis c'est un secteur économique très important. Le salon cette année est consacré aussi à la préparation de la conférence sur le climat ", a-t-il dit. Evoquant deux responsabilités des agriculteurs : "Il faut produire pour nourrir la planète, mais faire en sorte qu'il n'y ait plus autant d'émissions de gaz à effet de serre, et les agriculteurs sont innovants ", a notamment indiqué François Hollande.

"C'est la plus belle des vitrines de l'agriculture française aux yeux du monde, car c'est le monde entier qui vient visiter le salon" - Ecoutez François Hollande
écouter

Le président a rencontré ce matin d'abord des éleveurs. Beaucoup de doléances mais un ton plutôt cordial. Ils sont notamment inquiets des exportations, de l'embargo russe. "Nous devons être, l'Etat, auprès des agriculteurs ", a dit le chef de l'Etat.

Redécouvrez notre grand format ►►► Mon veau s'appelle Hashtag

Couac avec le porte-parole de la Confédération paysanne

Le président a passé huit heures au salon, avec autour de lui un dispositif de sécurité maximum face au risque d'attentats. Securité renforcé et un couac : le porte-parole de la Confédération paysanne, Laurent Pinatel, a été violemment expulsé de la délégation. Le président s'est excusé. Incident clos pour Laurent Pinatel qui avait tout de même un message à transmettre à François Hollande :

"La vitrine aujourd'hui est là, mais il y a des paysans qui souffrent, tous les deux jours un paysan se suicide" - Laurent Pinatel de la Confédération paysanne
écouter
 (Ce que produit l'agriculture française © Idé)

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.