Cet article date de plus d'onze ans.

Gros contrat pour Alstom avec la SNCF

Le groupe a signé mardi un contrat pour 100 rames d'une nouvelle gamme de trains régionaux (TER)
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Le groupe a signé mardi un contrat pour 100 rames d'une nouvelle gamme de trains régionaux (TER)Le groupe a signé mardi un contrat pour 100 rames d'une nouvelle gamme de trains régionaux (TER)

Le montant de la transaction s'élève à 800 millions d'euros, mais à terme, une option de 35 trains supplémentaires, devrait porter la commande à plus d'un milliard d'euros.

Pour Alstom la victoire du "Régiolis" est d'importance, car ce train va succéder à l'ACG, un train vendu à 700 exemplaires par Bombardier, son concurrent direct.

Les huit régions qui se sont lancées dans l'aventure, et qui financent le matériel, sont l'Alsace, l'Aquitaine, la Basse Normandie, la Haute Normandie, la Lorraine, Midi-Pyrénées, Pays de la Loire et la Picardie.

"Entre maintenant et la mise en service en 2013, d'autres régions vont commander, et d'autres encore à la mise en service quand elles verront le matériel roulant, il y a un effet d'entraînement. Je suis confiant qu'on arrivera aux 1.000!", a indiqué Philippe Mellier, le président d'Alstom.

Le groupe français, et Bombardier -un groupe canadien-, se disputent avec âpreté le marché français. Alstom a récemment vendu des trains à deux niveaux TER2NG et des trams-trains. Mais Bombardier a placé le futur train régional Francilien, qui doit faire ses premiers tours de roues au nord de Paris en décembre, en plus des AGC.

Et on retrouve les deux mêmes en compétition pour le dernier appel d'offres en cours de la SNCF, qui porte sur 860 rames à deux niveaux destinées aux lignes de banlieue provinciales... Réponse à la fin de l'année.

2018: des lignes régionales flambant neuf
Grâce à ces commandes, les lignes régionales françaises devraient disposer avant 2018 de trains neufs ou complètement rénovés, estime Jean-Pierre Farandou, directeur général délégué SNCF Proximités, la branche qui chapeaute les TER. "Le matériel, c'est décisif en matière d'image", ajoute-t-il. L'objectif est de quadrupler le nombre de passagers sur les TER de France d'ici 2030.

Le président de la SNCF, Philippe Pépy, a indiqué: "On change de constructeur, c'est la vie". Pour sa part, Patrick Kron, le président d'Alstom a affirmé: les nouveaux trains commandés mardi, qui seront fabriqués dans cinq usines françaises du groupe, "représentent aujourd'hui le meilleur de la technologie".

Modulable en fonction des besoins, le "Régiolis" sera susceptible de rouler à 160 km/h et existera en deux versions, électrique et bimode (diesel et électrique). Trois longueurs sont proposées, de même que trois types de confort: interurbain, régional et périurbain.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.