Cet article date de plus de huit ans.

Grèves à la SNCF et à Air France : les prévisions ce lundi

Une grande majorité des vols sera assurée lundi par Air France, légère amélioration sur les rails alors que les grèves continuent.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (L'appel à la grève des syndicats de pilotes tient jusqu'à mardi © MaxPPP)

Le trafic des trains devrait légèrement s'améliorer lundi, par rapport aux derniers jours, avec en moyenne 9 TGV sur 10 et 7 TER sur 10, selon les prévisions de la SNCF, ainsi que 6 Transiliens sur 10, mais seulement un Intercité sur deux.

En Ile-de-France, le service sera normal sur le RER A, mais perturbé sur les lignes C,D,E avec deux trains sur trois prévus. 

La compagnie ferroviaire recommande "vivement" aux supporters qui vont emprunter les RER B et D pour se rendre au match Irlande-Suède au Stade de France, "d'anticiper leur déplacement". 

Pour les TGV, le service sera globalement normal sur les axes Nord, Est et Atlantique. En revanche, la compagnie en prévoit 7 sur 10 sur l'axe Sud-Est. 

Pour les Intercités, si en moyenne un train sur deux est prévu, aucune circulation n'est prévue entre Paris-Evreux; Caen-Le Mans-Tours; Clermont-Nîmes, Clermont-Béziers; Toulouse-Hendaye et Bordeaux-Clermont.

Concernant les prévisions internationales, on attend 5 TGV sur 6 entre la France et Bruxelles. L'Eurostar et le Thalys devraient fonctionner normalement.

Plus de 80% des vols à Air France 

Air France annonce que plus de 80% des vols seront assurés lundi, 3e jour de grève des pilotes : "Pour la journée du lundi 13 juin, Air France prévoit d'assurer plus de 85 % de ses vols long-courriers, plus de 85 % de ses vols domestiques et plus de 70 % de ses vols moyen-courriers de et vers Paris-CDG compte tenu d'un taux de pilotes grévistes estimé à 27 % pour cette journée."

La compagnie aérienne précise, toutefois, que "des annulations et des retards de dernière minute ne sont pas à exclure."

Le SNPL et le Spaf appellent à la grève jusqu'à mardi : ils s'opposent à une baisse des salaires et réclament des garanties sur l'avenir de leur compagnie, menacée selon eux par le développement des autres filiales du groupe Air France-KLM.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.