Les éboueurs toulousains, en grève depuis le 15 décembre, mettent fin à leur mouvement

Une annonce faite sur France Bleu Occitanie.

Article rédigé par
avec France Bleu Occitanie - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Il faudra plus de quinze jours pour tout ramasser, annoncent les éboueurs de Toulouse qui mettent fin jeudi 13 janvier à une grève d'un mois. (XAVIER DE FENOYL / MAXPPP)

Les éboueurs de l'agglomération de Toulouse, en grève depuis le 15 décembre, mettent fin à leur mouvement, annonce Benoît Fontanilles, le porte-parole de l'intersyndicale jeudi 13 janvier sur France Bleu Occitanie.

Ils protestaient contre la fin du "fini-parti", un avantage accordé aux éboueurs pour que les rues de Toulouse soient propres avant 9 heures du matin et que les camions-poubelles ne gênent pas la circulation dans les rues à l’heure des livraisons.

Des propositions insuffisantes mais "la grève a assez duré"

Les propositions de la collectivité ne sont "pas satisfaisantes", a toutefois précisé Benoît Fontanilles, mais "la grève a assez duré". Toulouse Métropole propose 11 jours de sujétions pour compenser la fin du "fini-parti" et une réduction du temps de travail l'été, quand les ordures sont moins nombreuses. 

Les éboueurs vont toutefois reprendre le travail. Les quatre dépôts qui étaient bloqués ne le sont plus jeudi matin. Il faudra plus de quinze jours pour ramasser toutes les ordures qui se sont accumulées dans la Métropole, a estimé Benoît Fontanilles.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Grève

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.