VIDEO. "Pas de trêve de Noël" pour les grèves : "Il n'y a pas un droit à bloquer", répond Jean-Michel Blanquer à la CGT

Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, était l'invité de "8h30 franceinfo" jeudi 12 décembre 2019. 

"Autant il y a un droit de grève et nous le respectons pleinement, autant il n'y a pas un droit à bloquer", a rétorqué le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer sur franceinfo jeudi 12 décembre, après l'annonce de la CGT-Cheminots un peu plus tôt sur franceinfo, qu'il n'y aura "pas de trêve pour Noël".

La CGT-Cheminot "dit qu'il va y avoir un blocage, comme si c'était nécessairement une fatalité. Tous les cheminots ne sont pas obligés de penser la même chose. Ceux qui ont écouté le Premier ministre peuvent trouver des éléments rationnels et valables dans ce qui a été dit", a ajouté le ministre.

"Quelqu'un qui analyse clairement la situation voit bien que le gouvernement ne souhaite en aucun cas les blocages et que les blocages sont le fait" de la CGT et d'autres responsables syndicaux, a affirmé Jean-Michel Blanquer. "Personne ne peut dire que c'est de la faute du gouvernement s'il y a un blocage", a-t-il insisté.

Jean-Michel Blanquer qui a aussi interpellé directement les enseignants sur franceinfo : "Regardez ce que vous avez reçu dans vos boîtes mails ces derniers jours, des dizaines de mails d'organisations de toutes sortes qui vous expliquent que tout va être catastrophique. Ça devient presque indécent tellement on essaye d'abreuver de mauvaises nouvelles les gens. Alors que ce qu'on dit et qui sera dans la loi, c'est que les pensions ne baisseront pas", a-t-il assuré.

Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, invité du \"8h30 Fauvelle-Dély\", mardi 25 juin 2019. 
Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, invité du "8h30 Fauvelle-Dély", mardi 25 juin 2019.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)