DIRECT. Réforme des retraites : Edouard Philippe veut "aboutir aussi vite que possible à un compromis"

Trente jours après le début de la grève contre la réforme des retraites, le Premier ministre a réuni les membres du gouvernement chargés du dossier.

Le Premier ministre Edouard Philippe, le 19 décembre 2019 à l\'hôtel Matignon, à Paris.
Le Premier ministre Edouard Philippe, le 19 décembre 2019 à l'hôtel Matignon, à Paris. (MARTIN BUREAU / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Trente jours après le début de la grève contre la réforme des retraites, le gouvernement se prépare à de nouvelles négociations avec les partenaires sociaux la semaine prochaine. Le Premier ministre, Edouard Philippe, a réuni vendredi 3 janvier au matin les membres du gouvernement chargés du projet de réforme afin de "faire le point sur la situation dans les transports publics" et un "état des lieux sur l'avancée des négociations", selon Matignon. Le Premier ministre, pressé par le chef de l'Etat de trouver une issue au conflit social qui dure, a réitéré "son souhait d'aboutir aussi vite que possible à un compromis" avec les partenaires sociaux sur les retraites. Suivez la situation avec franceinfo.fr.

L'exécutif veut élargir la prise en compte de la pénibilité. Invitée des "4 vérités" de France 2 vendredi, la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, s'est déclarée ouverte au principe d'un élargissement de la prise en compte de la pénibilité des carrières. "L'idée, c'est que cette pénibilité, plus de personnes puissent en bénéficier", a-t-elle déclaré, en citant l'exemple des personnes qui travaillent de nuit dans la fonction publique. 

De nouvelles négociations mardi. Les concertations reprendront mardi entre les syndicats et le gouvernement. Cette réunion multilatérale, prévue au ministère du Travail, devrait aborder les questions de la pénibilité et de l'emploi des seniors. Il s'agira essentiellement de chercher des portes de sortie avec les syndicats réformistes : la CFDT, la CFTC et l'Unsa.

Amélioration sur les rails. Vendredi, la SNCF a prévu deux TGV sur trois en circulation et la moitié des TER. Mais en région parisienne, seulement un tiers des Transilien (RER et trains de banlieue) rouleront. A Paris, une seule ligne de métro sera complètement fermée, les autres fonctionnant partiellement et seulement à certaines heures de la journée.

Nouvelle baisse du taux de grévistes à la SNCF. Selon la direction, 6,2% des salariés sont en grève ce vendredi, en baisse de 0,7 point par rapport à jeudi. La grève reste toutefois assez suivie chez les conducteurs, qui sont près d'un tiers (31,2%) à cesser le travail.

Les professions libérales se lancent dans le conflit. Des syndicats de professions libérales (infirmières, kinésithérapeutes...) appellent à des actions à partir de vendredi. Les avocats se lanceront dans la bagarre lundi. Deux syndicats d'Air France, le Spaf (pilotes) et le SNGAF (hôtesses et stewards), appellent à faire grève la semaine prochaine, lundi et mardi pour le premier, de lundi à jeudi pour le second.

Des blocages de raffineries attendus. A partir de mardi, la CGT-Chimie a appelé à un durcissement du mouvement, avec des blocages de raffineries, terminaux pétroliers et dépôts pendant quatre jours. Un type d'action que la secrétaire d'État à l'Économie Agnès Pannier-Runacher a jugé jeudi "illégal".

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #GREVE

23h26 : Je vous propose un petit "best-of" de nos articles du jour :

• : alors que la CGT veut bloquer les raffineries et les terminaux pétroliers de Dunkerque, le Havre et Marseille, du 7 au 10 janvier, on répond à quatre questions autour de cette action à venir.

• : comment le projet de réforme des retraites s'éloigne peu à peu de la promesse d'Emmanuel Macron ? On vous explique.

• : sur la réforme des retraites toujours, on vous détaille les options qui s'offrent à vous pour compléter le montant de votre pension.

23h14 : Alors que le trafic s'améliore progressivement à la SNCF, le métro parisien reste bloqué. À la RATP, certains syndicats se retrouvent débordés par leur base, généralement opposée de façon radicale à la réforme des retraites. Les quelques avancées obtenues par les agents sont jugées insuffisantes.

22h50 : Circulation des trains, trafic routier, transports en commun… A quoi s'attendre pour les retours des vacances ce week-end ? La situation sera bien meilleure qu'au moment des départs, mais ce sera ambiance pare-choc contre pare-choc par endroits sur les routes. Tous les détails dans notre article récapitulatif.

20h05 : Pas d'inquiétudes pour ce week-end de retours de vacances. Seules environ 1% des stations-service rencontrent encore des problèmes d'approvisionnement et les difficultés observées en Paca et en Ile-de-France "se résorbent", indique aujourd'hui l'Union française des industries pétrolières (Ufip). "On est quasiment dans une situation normale."

18h58 : Un mois après son démarrage, la mobilisation contre la réforme des retraites est toujours soutenue majoritairement par les Français. Mais ce soutien s’essouffle un peu. Ils sont six sur dix (61%) à l’estimer justifiée. C’est cinq points de moins qu’avant les fêtes, et sept points de moins qu'au début de la grève.

18h52 : Les trois quarts des Français (75%) demandent au gouvernement de modifier fondamentalement, voire de renoncer à son projet de réforme des retraites. Ils attendent même que l’exécutif renonce à l’âge pivot, selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et Le Figaro.

20h49 : Faute de trains, les touristes ont été moins nombreux à Lille en décembre. Au total, les hôteliers ont enregistré une baisse de fréquentation allant jusqu'à 20% depuis le début de la grève contre la réforme des retraites, le 5 décembre.

19h31 : Il est 18 heures, voici un point sur l'actualité (très chargée) de ce vendredi :

• Un passant a été tué et deux autres blessés par un homme armé d'un couteau, cet après-midi à Villejuif (Val-de-Marne). L'attaque s'est produite dans le parc départemental des Hautes-Bruyères. L'assaillant a été abattu par les forces de l'ordre.

• Le trafic est en amélioration à la SNCF et la RATP. Le groupe ferroviaire annonce pour demain deux tiers des TGV en circulation. Du côté de la RATP, quatorze lignes de métro fonctionneront normalement ou partiellement.

• Le puissant général Qassem Soleimani a été tué cette nuit lors d'un raid américain à Bagdad. Le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, a affirmé que le général iranien préparait une "action d'envergure" menaçant des "centaines de vies américaines". Suivez la situation en direct avec franceinfo.

• L'intersyndicale appelle à deux journées de manifestations interprofessionnelles, les 9 et 11 janvier, pour demander le retrait de la réforme des retraites. Seule la journée du 9 était prévue jusqu'à présent, alors que les discussions avec le gouvernement doivent reprendre mardi 7 janvier.

20h32 : Voici les prévisions annoncées par la RATP sur son site :

Pour les métros : la 1 et la 14 fonctionneront normalement, tandis que les lignes 3bis et 7bis resteront à l'arrêt. Les douze autres lignes fonctionneront partiellement.

Pour les tramways : le trafic sera normal sur les lignes 2, 3b, 5, 6 et 8 et "quasi normal" sur les lignes 1, 3a et 7.

Pour les bus : le trafic sera "perturbé" avec trois bus sur quatre en moyenne.

Pour les RER : le trafic sera "fortement perturbé" sur les RER A et B.

20h30 : Demain sur le réseau RATP, quatorze lignes de métro circuleront normalement ou partiellement. Seules les lignes 3bis et 7bis seront totalement fermées.

17h04 : Contrairement à ce que nous affirmions plus tôt, l'intersyndicale CGT, FO, FSU et Solidaires appelle à deux journées de mobilisation interprofessionnelle (et non trois), les 9 et 11 janvier, pour demander le retrait de la réforme des retraites. Les syndicats appellent à mettre en place "des assemblées générales de salariés, d'étudiants et de lycéens" dès lundi pour organiser la première journée de manifestation du jeudi 9 "et ses suites dès le lendemain".

20h20 : Et pour dimanche :

Pour les TGV : deux trains sur trois.

Pour les TER : une circulation sur deux (train ou car).

Pour les Transilien : un train sur cinq.

Pour les Intercités : deux trains sur trois.

16h53 : Voici le détail des prévisions pour la journée de samedi :

Pour les TGV : sept trains sur dix.

Pour les TER : une circulation sur deux (train ou car).

Pour les Transilien : un train sur cinq.

Pour les Intercités : un train sur trois.

16h46 : Le trafic SNCF sera toujours "perturbé" ce week-end, annonce le groupe. Dans un communiqué, la SNCF évoque notamment une "amélioration" pour les TGV, avec sept trains sur dix en circulation samedi, et deux trains sur trois dimanche.

15h49 : L'intersyndicale CGT, FO, FSU et Solidaires appelle par ailleurs à trois journées de mobilisation interprofessionnelle, les 9, 10 et 11 janvier, pour demander le retrait de la réforme des retraites. Seule la journée du 9 était prévue jusqu'à présent, alors que les discussions avec le gouvernement doivent reprendre mardi 7 janvier.

15h41 : Bonjour @Denis Lyon, deux syndicats d'Air France ont en effet appelé les navigants à faire grève la semaine prochaine contre la réforme des retraites. Le Spaf, syndicat de pilotes, "appelle à la grève lundi et mardi" et le SNGAF, syndicat d'hôtesses et stewards, appelle les personnels à se mettre "tous en grève" de lundi à jeudi.

15h41 : Grève Air France lundi et Mardi prochain ?

14h22 : Edouard Philippe a réuni ce matin les membres du gouvernement chargés de la réforme des retraites. Lors de cette réunion, le Premier ministre "a rappelé son souhait d'aboutir aussi vite que possible à un compromis avec les partenaires sociaux", à l'issue d'un "nouveau cycle de discussions", a déclaré son entourage, précisant qu'il "introduirait" la reprise des discussions avec les partenaires sociaux prévue au ministère du Travail mardi.

14h42 : Il est 14 heures, voici un nouveau résumé de l’actualité de ce vendredi :

• Le taux de grévistes à la SNCF continue de chuter et atteint 6,2% aujourd'hui, avec un tiers des conducteurs en grève, a annoncé le groupe dans un communiqué.

• Des dizaines de milliers de personnes manifestent à Téhéran pour dénoncer les "crimes" des Etats-Unis, après la mort d'un haut commandant iranien tué dans un raid américain à Bagdad. Suivez la situation notre direct.

• La justice s'empare de l'affaire Gabriel Matzneff. Le parquet de Paris a annoncé l'ouverture d'une enquête pour "viols commis sur la personne d'un mineur de 15 ans au préjudice, notamment, de Vanessa Springora". Dans un communiqué, le parquet explique avoir pris cette décision "après avoir analysé l'ouvrage Le Consentement", paru hier.

• La marine australienne a entamé ce matin l'évacuation de centaines de personnes piégées dans une ville du Sud-Est cernée par les incendies. Ce week-end, le pays redoute une nouvelle aggravation des feux de forêt.

13h43 : Au 30e jour consécutif du mouvement, 31,2% des conducteurs, 16,2% des contrôleurs et 9,8% des aiguilleurs sont en grève. C'est de nouveau le plus bas niveau depuis le début de la grève contre la réforme des retraites.

13h40 : Le taux de grévistes à la SNCF est de 6,2% aujourd'hui, indique le groupe dans un communiqué.

13h12 : L'Opéra national de Paris a connu de nombreuses grèves ces dernières décennies. Mais celle en cours n'a pas de précédent en termes de durée. Après trois semaines de blocage, une soixantaine de spectacles ont été annulés et l'institution a perdu plus de 12 millions d'euros.

Des musiciens grévistes de l\'Opéra Bastille jouent devant l\'institution parisienne le 31 décembre 2019 en signe de protestation contre la réforme des retraites.

(JULIEN MATTIA / ANADOLU AGENCY / AFP)

12h19 : Voici un nouveau point sur l'essentiel de l'actualité à la mi-journée :

L'opposition entre Washington et Téhéran sur le sol irakien est entrée dans une nouvelle phase. Le puissant général iranien Qassem Soleimani a été tué tôt dans une frappe aérienne américaine ordonnée par Donald Trump. Cette mort est l'aboutissement d'une semaine d'escarmouches entre les deux camps, qui luttent en coulisses pour le contrôle de l'Irak.

Trente jours après le début de la grève contre la réforme des retraites, le Premier ministre Edouard Philippe a réuni les membres du gouvernement chargés de la réforme des retraites afin de "faire le point sur la situation dans les transports publics" et un "état des lieux sur l'avancée des négociations".

Nouveau rebondissement dans l'affaire de la rocambolesque fuite de Carlos Ghosn. La compagnie aérienne privée turque MNG Jet a dénoncé l'utilisation "illégale" de deux de ses appareils pour permettre à l'ancien patron de Nissan et Renault de fuir le Japon pour le Liban, via Istanbul, ajoutant avoir porté plainte.

• Le Directeur général des services de la ville de Dreux (Eure-et-Loir) a été blessé par balle ce matin dans l'enceinte de la mairie. L'auteur des coups de feu s'est ensuite suicidé, a indiqué le parquet de Chartres.

12h05 : : Effectivement, quelques dépôts de bus ont été bloqués à Fontenay-aux-Roses, Nanterre et Créteil. Dans cette ville, l'union départementale de la CGT du Val-de-Marne indique que plusieurs professions participaient au mouvement. Aux environs de 7h30, la police est intervenue sur place pour procéder au déblocage des bus. A 8 heurs, la préfecture de police de Paris avait débloqué l’ensemble des sites de dépôt de bus.

12h03 : Alors blocages de dépôts RATP ou pas ce matin ? Des infos sur les cagnottes c’est bien mais nous n’y aurons pas droit par contre les bus nous les espérons.

11h56 : Bonjour @Help. Vous trouverez les informations que vous cherchez dans notre article dédié, ou bien sur le site de la RATP. Bonne journée !

11h51 : "Monsieur Cirelli a exercé des fonctions qui justifient la décoration qu'il va recevoir aujourd'hui, que ce soit comme directeur adjoint du cabinet du Premier ministre [Jean-Pierre Raffarin], que ce soit comme président de GDF. Il a une carrière qui justifie la décoration qui lui est attribuée aujourd'hui et qui je le rappelle a été validée par la Grande Chancellerie."

Pendant ce temps, Bruno Le Maire était en déplacement auprès de commerçants. L'ensemble de la carrière effectuée en France par Jean-François Cirelli, actuel patron du gestionnaire d'actif BlackRock France, "justifie" sa promotion dans l'ordre de la Légion d'honneur, a-t-il défendu.

11h49 : Les ministres de la Transition écologique Elisabeth Borne, de la Santé Agnès Buzyn, et les secrétaires d'Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebbari et aux Retraites Laurent Pietraszewski ont retrouvé Edouard Philippe à partir de 9h30. La réunion a duré environ une heure et demie.

11h43 : Le Premier ministre Edouard Philippe a réuni ce matin les membres du gouvernement chargés de la réforme des retraites afin de "faire le point sur la situation dans les transports publics" et un "état des lieux sur l'avancée des négociations", a indiqué Matignon.

09h10 : Voici un nouveau point sur l'essentiel de l'actualité de la matinée, largement marquée par la situation au Moyen-Orient :

L'opposition entre Washington et Téhéran sur le sol irakien est entrée dans une nouvelle phase. Le puissant général iranien Qassem Soleimani a été tué tôt dans une frappe aérienne américaine ordonnée par Donald Trump. Le guide suprême iranien, Ali Khamenei, s'est immédiatement engagé à "venger" cette mort.

Emissaire de la République islamique en Irak, Qassem Soleimani était un chef militaire ennemi de l'Irak et un personnage hautement médiatique. Franceinfo dresse le portrait de cette figure du régime iranien.


La grève contre la réforme des retraites entre dans sa 30e journée, un record pour un blocage en continu des transports depuis plus de 30 ans, mais le dialogue de sourds entre exécutif et syndicats reste bien installé. Aujourd'hui, la SNCF prévoit deux TGV sur trois en circulation et la moitié des TER.



Carlos Ghosn a affirmé avoir organisé "seul" sa fuite du Japon au Liban, où il jouit d'une liberté malgré une demande d'arrestation d'Interpol. Sortant de son mutisme pour la deuxième fois depuis son arrivée à Beyrouth, il a assuré que sa famille n'avait joué "aucun rôle" dans sa fuite.

09h01 : La pénibilité semble être le nouveau point de discussion autour de la réforme des retraites. Après la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye, c'est Christelle Dubos, secrétaire d’État aux Solidarités et à la Santé, qui s'est exprimée à ce sujet sur franceinfo.

08h55 : "C'est un jeu dangereux auquel est en train de jouer le gouvernement."


Sur franceinfo, Aurélien Pradié ne décolère pas lui non plus. Le secrétaire général de LR a expliqué que son parti ferait des propositions la semaine prochaine, notamment sur la pénibilité.

08h51 : L'ancienne ministre et candidate à la présidentielle de 2007, Ségolène Royal, est l'invitée de BFMTV. Elle est remontée contre la réforme des retraites.

08h09 : Une petite ouverture ? Invitée des "4 Vérités" sur France 2 ce matin, la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, annonce que le principe de la pénibilité va être élargi. "L'idée, c'est que cette pénibilité plus de personnes puissent en bénéficier", a-t-elle déclaré, en donnant l'exemple des personnes qui travaillent de nuit dans la fonction publique. "Ce qui n'était pas le cas jusqu'à maintenant."

07h38 : Puisque "ce gouvernement n'entend rien" au sujet de la réforme des retraites, "il faut mettre davantage de pression". C'est avec ces mots que la Fédération CGT de la chimie a appelé au blocage de toutes les installations pétrolières du pays, de mardi à vendredi prochains. Comment ? Franceinfo répond aux questions qui se posent autour de cette action à venir.

07h33 : Au fil de la grève et des concessions de l'exécutif à certaines catégories, la réforme des retraites s'éloigne de celle envisagée par Emmanuel Macron pendant la campagne de 2017. Franceinfo vous explique comment il en est arrivé là, et comment il en vient à multiplier les concessions à telles ou telles professions.

07h30 : La grève contre la réforme des retraites continue. A la SNCF, le mouvement actuel a battu le record du conflit social de l'hiver 1986-1987. Il avait duré 28 jours et il n'y avait pas eu de trêve de Noël. Les agents s'étaient mobilisés pour protester contre une nouvelle grille de salaires. Franceinfo a retrouvé certains des cheminots grévistes d'il y a 33 ans.

La gare de Lyon pendant la grève à la SNCF, le 31 décembre 1986.


La gare de Lyon pendant la grève à la SNCF, le 31 décembre 1986. (BERNARD BISSON / SYGMA / GETTY IMAGES)

07h36 : Après cette alerte info, voici un premier point sur l'actualité en ce début de matinée :

L'émissaire de Téhéran pour les affaires irakiennes, le puissant général Qassem Soleimani, et un autre leader pro-iranien en Irak ont été tués tôt ce matin dans un raid américain à Bagdad, trois jours après une attaque inédite contre l'ambassade américaine. Le bombardement a été déclenché sur ordre du président américain Donald Trump, ce qui ravive fortement les tensions entre les deux pays.

La grève contre la réforme des retraites entre dans sa 30e journée, un record pour un blocage en continu des transports depuis plus de 30 ans, mais le dialogue de sourds entre exécutif et syndicats reste bien installé. Aujourd'hui, la SNCF prévoit deux TGV sur trois en circulation et la moitié des TER.

Carlos Ghosn a affirmé avoir organisé "seul" sa fuite du Japon au Liban, où il jouit d'une liberté malgré une demande d'arrestation d'Interpol. Sortant de son mutisme pour la deuxième fois depuis son arrivée à Beyrouth, il a assuré que sa famille n'avait joué "aucun rôle" dans sa fuite.


L'armée a commencé l'évacuation par la mer de centaines d'habitants piégés par les flammes. Ils s'étaient réfugiés sur la plage dans une ville du sud-est de l'Australie, où des conditions catastrophiques sont attendues dans les jours à venir.