CARTE. Grève contre la réforme des retraites : quelles sont les stations-service qui rencontrent des difficultés d'approvisionnement en carburant ?

L'approvisionnement des stations-service est "quasi normal" en France, a assuré le ministère de la Transition écologique vendredi. Selon l'application Essence&Co, 109 stations étaient en rupture totale et 377 en rupture partielle samedi en fin de matinée. 

Les pompes d\'une station-service en rupture de carburant à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 24 décembre 2019.
Les pompes d'une station-service en rupture de carburant à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 24 décembre 2019. (CHRISTOPHE SIMON / AFP)

L'approvisionnement des stations-service est "quasi normal" en France et les sept raffineries du pays continuent "toutes" leur production, a assuré le ministère de la Transition écologique vendredi 27 décembre, au 23e jour de la contestation contre le projet de réforme des retraites

"Plus de 98% des 11 000 stations-service [du pays] ne connaissent aucune difficulté et sont normalement approvisionnées", a insisté le ministère dans un communiqué, soulignant que "les professionnels considèrent la situation comme quasi normale".

Mais les actions des grévistes vous inquiètent peut-être sur l'approvisionnement des stations-service près de chez vous. Vous trouverez ci-dessous la carte de l'application Essence&Co, mise à jour en temps réel en fonction des signalements des internautes. Samedi à 11 heures, 109 stations en rupture totale et 377 stations en rupture partielle étaient recensées.

Des tensions sont notées localement, notamment en Provence-Alpes-Côte d'Azur et en Ile-de-France. Total faisait état vendredi de difficultés d'approvisionnement dans un peu moins de 10% de ses stations en Paca (sur environ 200) et 4% en Ile-de-France (sur 330 stations).

Autre point surveillé de près : sur les sept raffineries de France métropolitaine, "cinq continuent d'assurer leurs expéditions normalement vers les 200 dépôts pétroliers" du pays, et deux "connaissent certaines difficultés d'expédition", mais "cette situation est stable depuis plusieurs jours", a observé le ministère vendredi. Du côté des dépôts pétroliers, "seuls deux dépôts sur environ 200 connaissent des difficultés temporaires, tous les autres assurant normalement leurs expéditions", insiste le ministère.