La grève à la SNCF est reconduite mercredi

Les cheminots entament leur huitième jour de grève consécutif.

Des employés de la SNCF guident les passagers alors que plusieurs trains étaient annulés en raison d\'un mouvement de grève, le 31 mai 2016, à la gare Saint-Lazare, à Paris. 
Des employés de la SNCF guident les passagers alors que plusieurs trains étaient annulés en raison d'un mouvement de grève, le 31 mai 2016, à la gare Saint-Lazare, à Paris.  (RODRIGO AVELLANEDA / ANADOLU AGENCY / AFP)

Les cheminots poursuivent leur mobilisation pour le huitième jour consécutif. La grève à la SNCF a été reconduite pour mercredi 8 juin par les assemblées générales du personnel, selon les syndicats SUD et FO qui, insatisfaits du projet d'accord sur la table, ont appelé à poursuivre le mouvement.

Selon un nombre significatif de résultats recensés par Force ouvrière dans une trentaine de villes, "la tendance est identique à celle des journées précédentes : toutes les AG ont reconduit" la grève, indique son porte-parole François Grasa.

L'issue du conflit repose en grande partie sur la CGT

La CGT, premier syndicat à la SNCF, n'a en revanche pas donné de mot d'ordre. "Il appartient aux cheminots réunis en assemblée générale de déterminer les suites qu'ils entendent donner au mouvement", écrit la centrale. La CGT souligne néanmoins que le projet d'accord est "au niveau" de la règlementation actuelle et évoque "des améliorations arrachées par la mobilisation". "Il n'en demeure pas moins que des points négatifs subsistent", ajoute le syndicat.

L'issue du conflit, qui perturbe encore significativement le trafic en Ile-de-France et en régions, repose essentiellement sur la CGT, qui a le pouvoir – avec SUD-rail – de mettre un veto au textePour être valable, l'accord doit recueillir la signature de syndicats représentant au moins 30% des voix aux dernières élections, et ne pas rencontrer d'opposition de la part d'organisations dépassant 50%.