Grève du 12 décembre : des usagers toujours paralysés en Île-de-France

Jeudi 12 décembre, la circulation routière était très perturbée avec plus que de 400 km de bouchons en Île-de-France. Dans les transports en commun, des tensions se créent entre usagers.

FRANCE 3

Au dépôt RATP de Thiais, dans le Val-de-Marne, plusieurs dizaines de grévistes ont tenté d'empêcher la prise de service d'un de leurs collègues. Jeudi 12 décembre, il était difficile pour les Franciliens de se déplacer. À la station de métro Châtelet, à Paris, une marée humaine s'est créée. À la gare du Nord, certains voyageurs perdent même patience. "Je paie un abonnement, je ne peux même pas accéder à mon train", s'insurge un usager.

425 km de bouchons

Au huitième jour de grève contre la réforme des retraites, les quais ne désemplissent pas, malgré la présence d'agents chargés de réguler le flux ininterrompu de voyageurs. Mêmes scènes de cohue dans les rares bus qui circulent. "C'est de la folie, on dirait que c'est la fin du monde", déplore un homme interrogé par France 3. En Île-de-France, un pic à plus de 425 km de bouchons a été enregistré jeudi matin. Le trafic s'est ensuite fluidifié en fin de matinée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des passagers tentent de prendre le RER à la gare du Nord, à Paris, le 9 décembre 2019.
Des passagers tentent de prendre le RER à la gare du Nord, à Paris, le 9 décembre 2019. (JEROME GILLES / AFP)