Grève à la RATP : pourquoi les agents se mobilisent-ils ?

Les salariés de la régie francilienne s'opposent à la suppression de leur régime spécial grâce auquel le personnel conducteur peut partir à la retraite dès 52 ans.

FRANCE 2

Dix lignes de métro fermées, très peu de RER et de tramways, un tiers des bus en circulation... Le trafic RATP est "extrêmement perturbé", vendredi 13 septembre, par une grève d'une ampleur inégalée depuis 12 ans. Les agents s'opposent à la suppression de leur régime spécial grâce auquel le personnel conducteur peut partir à la retraite dès 52 ans.

"On ne se met jamais en grève par plaisir"

"Sur le dépôt, on est à près de 70% de grévistes donc on est très satisfaits par cette mobilisation exceptionnelle", se réjouit un syndicaliste rencontré dans un dépôt RATP du 15e arrondissement. Mais "on comprend que les usagers soient en difficulté (...) On ne se met jamais en grève par plaisir. Mais c'est le gouvernement qui nous contraint à se mettre en grève en voulant nous attaquer", poursuit-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des employés de la RATP lors d\'une \"grève du zèle\", en 2009, à l\'occasion d\'une journée de grève générale d\'opposition à Nicolas Sarkozy.
Des employés de la RATP lors d'une "grève du zèle", en 2009, à l'occasion d'une journée de grève générale d'opposition à Nicolas Sarkozy. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)