Cet article date de plus de quatre ans.

Air France : les salariés s'interrogent au lendemain de la démission du PDG

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Air France : les salariés s'interrogent au lendemain de la démission du PDG
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Au lendemain de la démission du patron d'Air France, Jean-Marc Janaillac, la compagnie et ses salariés sont dans le flou. Les syndicats campent sur leur position et poursuivront la grève la semaine prochaine.

Les salariés d'Air France sont dans l'expectative. Au lendemain de la consultation des salariés et du rejet de la proposition de la direction, qui a entraîné la démission du PDG, rares sont ceux qui acceptent de prendre la parole. Ceux qui acceptent de le faire expriment avant tout un besoin de reconnaissance et estiment que les efforts supplémentaires qui leur sont demandés depuis quelques années méritent une compensation.

300 millions de pertes depuis le début de la grève

Jean-Marc Janaillac avait proposé aux salariés une augmentation de 2% en 2018 puis de 5% entre 2019 et 2021. Les syndicats qui avaient appelé à rejeter cet accord campent sur leurs positions. Ils maintiennent leur préavis pour les 7 et 8 mai, la grève a déjà coûté 300 millions d'euros à la compagnie. Un conseil d'administration doit entériner la démission du PDG le 9 mai prochain, la nomination de son successeur pourrait prendre un peu de temps.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.