VIDEO. Loi santé : les médecins généralistes prévoient le boycott de la carte vitale

Les médecins généralistes prévoient de faire la grève à la carte vitale. Objectif : noyer la sécurité sociale sous les feuilles de soins. Reportage de France 3.

France 3

Après sept jours de grève, les médecins généralistes envisagent de durcir leur mouvement. France 3 a rencontré un médecin de Ville d’Avray (Hauts-de-Seine). Dès lundi 5 janvier, il boycottera la carte vitale.

À la place de la télétransmission, cette action marquera le retour à la feuille de soin. Le but : submerger la Sécurité sociale sous la paperasse. "On est responsable, on sait ce qui va se passer. Si on est obligé de taper fort, on est obligé de taper fort. C’est pour réveiller les consciences, les gens ne se rendent pas compte de ce qui va se passer ", explique Dr Albert Palombo. Il dénonce le tiers payant généralisé, promis par la ministre de la Santé. "Sous ce vernis du tout gratuit, c’est le système de santé qui est en train de changer", poursuit-il.

Le patient remboursé au bout de deux mois et demi

Pour l’heure, le gouvernement n’a toujours pas réagi aux menaces des médecins. "Le tiers payant généralisé, va tenir, entre guillemets, le médecin par les bourses", dénonce le docteur.

Les praticiens craignent d’être remboursés tardivement par les caisses d’assurance maladie, comme cela arrive, selon le Dr Palombo, dans les pharmacies. En cas de boycott de la carte vitale par les médecins, le délai de remboursement des patients pourrait être de deux mois et demi. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un médecin généraliste tend sa carte vitale à un patient, à Godewaersvelde (Nord), le 23 septembre 2013.
Un médecin généraliste tend sa carte vitale à un patient, à Godewaersvelde (Nord), le 23 septembre 2013. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)