Saint-Étienne : un homme passe cinq jours sur un brancard du CHU

Au CHU de Saint-Étienne (Loire), un homme de 72 ans est resté cinq jours sur un brancard. Dans cet hôpital, comme partout en France, le personnel des urgences est en grève.

FRANCE 2

Allongé sur un brancard pendant cinq jours, dans un couloir, en attendant qu'un lit se libère. C'est ce que vient de vivre un patient de 72 ans au CHU de Saint-Étienne (Loire). Le personnel des urgences n'en peut plus et dénonce une situation intenable. "On a une majorité de patients qui sont à la queue leu leu dans les couloirs. Il n'y a plus de respect de l'intimité des patients (...) on est obligés de les changer et de leur faire leur toilette", déplore l'infirmière Amandine Fournier.

Deux mois de grève

De son côté, la direction explique avoir dû fermer une trentaine de lits pendant l'été. Une femme vient rendre visite à son père qui vient de passer lui aussi la nuit sur un brancard. Les personnels urgentistes sont en grève depuis deux mois dans toute la France. Un mouvement symbolique puisque tous sont réquisitionnés et assurent les soins comme ils le peuvent.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un soignant dans un hôpital (illustration).
Un soignant dans un hôpital (illustration). (PHILIPPE HUGUEN / AFP)