Hôpitaux : Agnès Buzyn annonce des mesures pour sortir de la crise des urgences

Première salve de mesures annoncées par la ministre de la Santé lundi 2 septembre pour sortir de la crise aux urgences.

France 3

Visite de déminage lundi 2 septembre au CHU de Poitiers (Vienne) pour la ministre de la Santé. Confrontée à une grève des urgences en France qui dure depuis bientôt six mois et qui touche près de la moitié des services, Agnès Buzyn a présenté une série de mesures, concernant notamment les personnes âgées. Pour éviter les heures d'attente sur les brancards dans les couloirs, elle propose de les orienter directement vers les services de médecine, sans passer par les urgences.

De nouvelles mesures seront annoncées la semaine prochaine

"Il y aura une incitation financière pour cela, une forme de bonus aux hôpitaux qui mettront en place ces filières d'admission directe. Je demande également à tous les services d'urgence une vidéo-assistance entre les Ehpad et le Samu de façon à mieux orienter les patients et à éviter des passages aux urgences lorsqu'il s'agit de pathologies bénignes", explique la ministre de la Santé. Des propositions saluées par certains urgentistes, mais qui ne vont pas assez loin pour d'autres, qui réclament une refonte plus vaste du système.

Le JT
Les autres sujets du JT
La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, au palais de l\'Elysée à Paris, le 10 juillet 2019.
La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, au palais de l'Elysée à Paris, le 10 juillet 2019. (LUDOVIC MARIN / AFP)