Hôpital : situation de crise dans les services d’urgences

Publié
Hôpital : situation de crise dans les services d’urgences
France 3
Article rédigé par
E. Bach, O. Gerbi, C. Launay, N. Fleury, T. Bezer, Y. Le Bola, T. Breton, F. Pairaud - France 3
France Télévisions

Parmi les dossiers chauds qui attendent le nouveau gouvernement, la situation dans les hôpitaux. Dans plusieurs villes, les services des urgences sont partiellement fermés faute de personnel. Médecins et personnel redoutent l’été.

Au service des urgences de l’Hôpital de la Timone à Marseille (Bouches-du-Rhône), jusqu’à 250 patients par jour sont accueillis. Pour les prendre en charge, seize médecins urgentistes, alors qu’il en faudrait le double. "On a peur du flux, de passer à côté de quelque chose, de tuer des gens parce que notre métier n’est pas anodin et quand on se trompe on tue des gens", affirme une médecin.   

20 % d’établissements touchés  

Même situation de crise au centre hospitalier régionale d’Orléans (Loiret), les urgences ont rouvert après cinq semaines de fermeture, mais la réouverture se fait dans des conditions toujours précaires. Partout en France, les urgences sont en crise. Au total, 120 services sont contraints de limiter leur activité, soit 20 % des hôpitaux publics et privés. À Bordeaux (Gironde), les urgences ferment la nuit. Seuls les patients amenés par le Samu sont acceptés. La crise à l’hôpital sera l’un des plus gros chantiers du gouvernement Borne. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.