Cet article date de plus de douze ans.

GB: Alliance France Telecom-Deutsche Telekom

Deutsche Telekom et France Telecom vont fusionner leurs filiales britanniques, devenant ainsi le numéro 1 au Royaume-Uni
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Boutiques Orange et T-Mobile à Liverpool. Les deux opérateurs vont s'allier au Royaume-Uni (septembre 09) (© AFP / Paul Ellis)
Deutsche Telekom et France Telecom vont fusionner leurs filiales britanniques, devenant ainsi le numéro 1 au Royaume-UniDeutsche Telekom et France Telecom vont fusionner leurs filiales britanniques, devenant ainsi le numéro 1 au Royaume-Uni

Les deux opérateurs ont dévoilé mardi cette alliance. France Telecom dame le pion au britannique Vodafone et à l'espagnol Telefonica, présent outre-Manche avec 02.

Ces deux groupes avaient, selon la presse, proposé chacun des plus de 4 milliards d'euros pour le rachat de T-mobile, la filiale de Deutsche Telekom, en difficulté financière.

L'opérateur allemand ne voulait pas céder sa filiale. Pour son projet de coentreprise, France Telecom n'aura pas à débourser de cash et ne creusera donc pas sa dette. L'opération doit encore être soumise au feu vert de Bruxelles.

En Grande-Bretagne, Orange et T-Mobile, respectivement numéro 3 et 4 du marché, seront réunis pour une durée de trois ans minimum dans une société commune détenue à parité 50/50, pour un chiffre d'affaires combiné de 9,4 milliards d'euros et un résultat brut d'exploitation (Ebitda) de 2,1 milliards.

Pendant 18 mois, les opérateurs conserveront leurs marques respectives, le temps de définir une nouvelle "stratégie de marque". Tom Alexander, directeur général d'Orange UK, deviendra PDG de la nouvelle entité.

Cette dernière comptera 28,4 millions de clients, soit 37% du marché anglais de la téléphonie mobile, dont elle deviendra le premier opérateur devant l'actuel leader O2 (27,7%) et Vodafone (24,7%).

Les partenaires misent sur des synergies nettes de quelque 4 milliards d'euros dans le réseau, les technologies et la distribution. Sans surprise, ils évoquent déjà la nécessaire "optimisation des effectifs" après la fusion. Orange UK emploie près de 12.900 personnes, après avoir supprimé 2.000 emplois en 2006, tandis que T-Mobile UK compte 6.100 salariés.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.