Xavier Niel lance une opération publique de rachat d'actions pour retirer Free de la Bourse

L'offre publique d'achat simplifiée visant à détenir l'ensemble des actions non détenues est fixée à 182 euros l'action, soit environ 60% au-dessus du dernier cours.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Xavier Niel, fondateur du fournisseur d'accès Internet haut débit français Iliad, à Paris, le 14 janvier 2021. (JOEL SAGET / AFP)

Xavier Niel voit plus grand. L'homme d'affaires, fondateur et actionnaire majoritaire d'Iliad, a annoncé vendredi 30 juillet vouloir renforcer son contrôle sur le groupe de télécoms qui détient l'opérateur Free, en lançant une opération de rachat d'actions, dans l'objectif de retirer le titre de la Bourse. L'offre publique d'achat simplifiée visant à détenir l'ensemble des actions non détenues est fixée à 182 euros l'action, soit environ 60% au-dessus du dernier cours.

"J'ai fondé Iliad en 1999 et je suis très fier du parcours du groupe et de la valeur créée pour tous les actionnaires. Désormais, la nouvelle phase de développement d'Iliad exige des transformations rapides et des investissements significatifs qui seront plus aisément menés à bien en tant que société non cotée. Notre ambition pour Iliad nous pousse à accélérer son développement pour en faire un leader des télécommunications en Europe", a déclaré Xavier Niel. 

Le titre Iliad s'envole en Bourse après l'annonce

L'opération est initiée par HoldCo II, une société contrôlée par Xavier Niel, lequel détient directement et indirectement, 70,6% du capital et 78,7% des droits de vote de la société. A ce jour, l'homme d'affaires et les cadres dirigeants et actionnaires historiques d'Iliad qui se sont engagés à apporter leurs actions à l'offre détiennent directement et indirectement 74,9% du capital et 83,6% des droits de vote du groupe. Cette annonce a mécaniquement fait s'envoler le titre Iliad de 61% à la Bourse de Paris dans les premiers échanges vendredi. 

"A l'issue de l'offre, si le nombre d'actions non présentées à l'offre ne représente pas plus de 10% du capital et des droits de vote d'Iliad, HoldCo II demandera à l'Autorité des marchés financiers la mise en œuvre d'une procédure de retrait obligatoire", a indiqué l'entreprise dans un communiqué. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Free

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.