Isabelle Adjani jugée pour fraude fiscale et blanchiment en octobre prochain

L'actrice est accusée d'avoir fraudé l'administration fiscale en 2013, 2016 et 2017 par le biais de plusieurs mécanismes.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
L'actrice Isabelle Adjani au Grand Palais à Paris, le 3 mars 2020. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)

L'actrice Isabelle Adjani sera jugée le 19 octobre 2023 pour fraude fiscale et blanchiment, a appris ce mercredi franceinfo d'une source judiciaire, confirmant une information de l'AFP.

Il s'agit d'une enquête ouverte en 2016 à la suite des révélations des Panama Papers, qui a permis de mettre en évidence plusieurs infractions. Isabelle Adjani est suspectée de fraude fiscale en 2013, 2016 et 2017, pour dissimulation d'une donation de 2 millions d’euros émanant de Diagna NDiaye, homme d'affaires sénégalais et membre du Comité international olympique.

Cette donation s'est faite sous couvert d’un prêt. L'actrice est suspectée d'avoir ainsi évité 1,2 million d’euros de droits de mutation. Elle sera aussi jugée pour l’établissement fictif de sa résidence fiscale au Portugal, ayant conduit à éluder 236 000 euros d’impôt sur le revenu.

Quant aux faits de blanchiment, Isabelle Adjani est soupçonnée d'avoir fait transiter par un compte bancaire américain non déclaré à l’administration fiscale la somme de 119 000 euros provenant d’une société offshore au bénéficiaire effectif inconnu et destinée à un investissement au Portugal. Les faits remontent à 2014.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.