Cet article date de plus de dix ans.

Françoise Bettencourt-Meyers va récupérer 300 millions d'euros, tout en minimisant le poids de son impôt futur

La fille de l'héritière de L'Oréal Liliane Bettencour, est ptrésidence du conseil de surveillance de Thétys, société holding qui porte la participation familiale dans le numéro un des cosmétiquesCelle-ci va leur racheter 380.000 de ses propres titres, pour 341 millions d'euros, Françoise récupérerant 300 millions d'euros et sa mère 41 millions.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Liliane Bettencourt et sa fille, Françoise Bettencourt Meyers le 6 juillet 2007 (AFP - MIGUEL MEDINA)

La fille de l'héritière de L'Oréal Liliane Bettencour, est ptrésidence du conseil de surveillance de Thétys, société holding qui porte la participation familiale dans le numéro un des cosmétiques

Celle-ci va leur racheter 380.000 de ses propres titres, pour 341 millions d'euros, Françoise récupérerant 300 millions d'euros et sa mère 41 millions.

Les actions rachetées par Thétys aux Bettencourt seront ensuite annulées, ce qui permettra de maintenir intact le pouvoir de la famille sur la holding.

Pour financer le rachat des titres, Thétys va emprunter aux banques la somme nécessaire. Elle pourra ainsi déduire de son revenu imposable (les dividendes versés par L'Oréal) les remboursements de cet emprunt, ce qui devrait fortement réduire à l'avenir le poids de la fiscalité familiale.

Comme Françoise Bettencourt-Myers a été portée à la présidence du conseil de surveillance de Thétys, elle en est devenue mandataire sociale, ce qui lui permet de bénéficier d'un abattement de 75% de l'impôt sur la fortune dû au titre de cette participation.

Une stratégie financière et fiscale, rapportée dans le Journal du Dimanche, qui peut être effectuée en toute légalité et implacable.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.