Frais médicaux : le reste à charge des Français a baissé

Margaux Subra-Gomez dévoile en plateau les chiffres du reste à charge pour les Français en 2018, avec une baisse notable. Elle est néanmoins accompagnée d'une hausse des tarifs des mutuelles.

FRANCE 2

C'est l'un des postes de dépenses de santé les plus chers. Mais Emmanuel Macron a promis durant sa campagne un reste à charge zéro pour les lunettes et prothèses auditives, en collaborant avec tous les acteurs du secteur. "Le reste à charge l'an dernier (2018) était de 7% selon le ministère de la Santé", révèle en plateau Margaux Subra-Gomez. "C'est le reste à charge le plus bas des pays de l'OCDE. À titre de comparaison il s'élève à 35 euros en Grèce, 28 euros au Portugal, et 24 euros en Espagne (sur 100 euros dépensés)", détaille la journaliste.

Jusqu'à 4% de hausse pour certaines mutuelles

Le reste à charge moyen a été de 214 euros par Français. Mais le corolaire a été la hausse des prix des mutuelles de 2,1%. "Certaines mutuelles vont jusqu'à +4%", explique-t-elle en s'appuyant sur le comparatif effectué par une association de consommateurs, qui a passé au crible 400 contrats d'assurance. À partir du 1er janvier 2020, certaines lunettes et prothèses dentaires seront à reste à charge zéro.

L\'objectif du gouvernement est d\'installer le reste à charge zéro sur les lunettes, les soins dentaires et les prothèses auditives. 
L'objectif du gouvernement est d'installer le reste à charge zéro sur les lunettes, les soins dentaires et les prothèses auditives.  (DENIS CHARLET / AFP)