Frais bancaires : peut-on s'opposer à leur augmentation ?

En plateau, Sophie Brunn revient sur l'augmentation des tarifs bancaires et les droits des usagers.

france 2

Les tarifs bancaires évoluent chaque année. Que faire si on n'est pas d'accord avec les nouveaux tarifs que propose notre banque ? Peut-on les refuser ? "En théorie, oui. La banque doit vous prévenir deux mois avant l'application de ces nouveaux frais, c'est l'article L312-1-1 du Code monétaire et financier pour être précis, et c'est ce même article qui vous permet de vous y opposer. Vous avez alors deux mois pour le faire savoir à la banque. Vous devez envoyer un courrier recommandé, avec avis de réception, au directeur de l'agence", explique Sophie Brunn en plateau.

Cela fonctionne-t-il ?

Quelles sont les conséquences pour l'usager ? "C'est là que ça se complique. L'AFUB, l'association de défense des usagers des banques, a suivi depuis un an 13 000 personnes qui ont tenté de s'opposer à ces augmentations. D'après l'association, seul un client sur deux a obtenu satisfaction. Pour les autres, la demande n'a pas abouti. Et attention, si vous refusez ces augmentations, vous prenez un risque : celui que la banque clôture votre compte. Elle en a le droit", rapporte encore la journaliste de France 2.

Le JT
Les autres sujets du JT
Calcul du crédit immobilier.
Calcul du crédit immobilier. (MAXPPP)