Troyes : la réussite de la chaussette française

Les produits fabriqués en France ont de plus en plus la cote auprès des consommateurs. A Troyes (Aube), une PME qui fabrique des chaussettes tire son épingle du jeu.

Voir la vidéo
France 3

Il y a 30 ans, la France comptait une centaine de fabricants de chaussettes, ils ne sont plus que cinq aujourd'hui. À Troyes (Aube), l'entreprise Tismail est parvenue à maintenir ses 48 emplois en France en misant sur la diversification de ses modèles et de ses marchés. "On n'a pas les mêmes coûts de main-d'oeuvre, on n'a pas les mêmes taxes. On essaie de dévier du basique et d'apporter une valeur ajoutée sur nos chaussettes", explique Benoît Seguin, le PDG de Tismail.

S'adapter pour mieux concurrencer

Il y a cinq ans, l'entreprise a créé sa propre marque : LCF, La chaussette de France. Il a fallu revoir aussi les modes de fabrication pour s'adapter très rapidement aux tendances. 3 millions de paires de chaussettes sortent chaque année de cette usine. Plus de 500 modèles dont la qualité doit être irréprochable. Ces chaussettes de fabrication française sont en pleine croissance et déjà bien implantées dans une dizaine de pays européens. Leur prochain objectif est de conquérir le marché chinois à l'occasion des Jeux olympiques d'hiver de Pékin en 2022.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une paire de chaussettes fabriquée à Rennes (Ille-et-Villaine), le 30 janvier 2013.
Une paire de chaussettes fabriquée à Rennes (Ille-et-Villaine), le 30 janvier 2013. (DAMIEN MEYER / AFP)