Ille-et-Vilaine : licenciée pour avoir refusé de travailler un dimanche

Elle était employée au magasin Cora de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) depuis 18 ans. Elle a été licenciée parce qu'elle a refusé de travailler le dimanche. L'inspection du travail s'est saisie de l'affaire mercredi 22 mai.

France 3

Christèle Lorant, employée du Cora de Saint-Malo, en Ille-et-Vilaine, a appris son licenciement il y a un mois par courrier après s'être opposée à travailler un dimanche. "Le 17 mars 2019, vous deviez faire votre 1er dimanche de l'année 2019 (...) Vous ne vous êtes pas présentée à votre poste", peut-on lire dans la lettre de licenciement de cette hôtesse de caisse.

"Un exemple"

Salariée depuis 18 ans, elle assure avoir été planifiée contre son gré, alors que rien ne l'y oblige dans son contrat de travail. Selon son avocat Me Maquaire, son licenciement, comme celui de son collègue, est abusif. Il aurait pour but de faire pression sur les autres salariés. "C'est un exemple qu'il a voulu faire", assure le juriste CFTC. La direction du magasin n'a pas répondu aux sollicitations, mais elle rappelle dans sa lettre de licenciement que Christèle Lorant avait accepté de travailler quatre dimanches en 2018.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le magasin Cora de Saint-Malo, dans la zone commerciale de de Saint-Jouan-des-Guérets.
Le magasin Cora de Saint-Malo, dans la zone commerciale de de Saint-Jouan-des-Guérets. (GOOGLE STREET VIEW)