Système U condamné à retirer ses pubs contre l'huile de palme

Le tribunal de commerce de Paris a estimé qu'il s'agissait d'un "dénigrement caractérisé au préjudice du produit huile de palme".

Capture d\'écran de la publicité \"sans huile de palme\" des magazins \"Système U\" diffusée au printemps 2012 et interdite le 4 décembre de la même année. 
Capture d'écran de la publicité "sans huile de palme" des magazins "Système U" diffusée au printemps 2012 et interdite le 4 décembre de la même année.  (CAPTURE D'ECRAN / FRANCETV INFO)

ENTREPRISES - Dans une décision datée de mardi 4 décembre, et rendue publique vendredi 7 décembre, le tribunal de commerce de Paris demande au groupe de grande distribution Système U de "cesser sous 15 jours" la diffusion de sa campagne contre l'huile de palme.

Le tribunal considère que cette campagne constitue "un dénigrement caractérisé au préjudice du produit huile de palme" et ordonne "la cessation, sous 15 jours et sur tout support, de la publicité par les Magasins U relative à l'huile de palme". L'interdiction est assortie d'une astreinte de 3 000 euros par infraction constatée. Système U indique qu'il va retirer dans "les meilleurs délais, l'ensemble des publicités concernées", même si, ajoute-t-il, "cette campagne avait déjà cessé d'être diffusée depuis plusieurs mois". Les producteurs ivoiriens avaient déposé plainte en juillet, bien avant la polémique autour de l'huile de palme, déclenchée cet automne après un amendement "Nutella".

Pour l'Association Interprofessionnelle de la filière Palmier à Huile de Côte d'Ivoire (AIPH), qui rassemble depuis 2003 tous les acteurs de la filière, la décision du tribunal  est "juste". Et de rappeler que l'huile de palme ne présente "pas de problème particulier" sur le plan sanitaire. Celle produite en Côte d'Ivoire "contient sensiblement moins d'acides gras saturés que l'huile de palme produite en Asie", insiste-t-elle.