Smartphones : Samsung creuse l'écart face à Apple

Le géant sud-coréen est crédité de 30% de part de marché mondial en 2012, devant la marque à la pomme (19%).

Au niveau mondial, Samsung est crédité de quelque 30% de part de marché en 2012. Apple est deuxième (19%).
Au niveau mondial, Samsung est crédité de quelque 30% de part de marché en 2012. Apple est deuxième (19%). (SEONG JOON CHO / BLOOMBERG)

Samsung confirme sa suprématie en 2012. Pour la deuxième année consécutive, le géant coréen a dominé Apple sur le marché mondial des smartphones, selon des estimations publiées vendredi 25 janvier par plusieurs cabinets de recherche.

Le Sud-Coréen, principal vendeur de téléphones fonctionnant avec le système d'exploitation Android de Google, est désormais crédité de quelque 30% de part de marché mondiale chez les cabinets IDC et Strategy Analytics. Avec environ 19% de parts de marché, Apple se maintient de son côté plus ou moins au niveau de l'année 2011.

Le groupe à la pomme a toutefois limité les dégâts au quatrième trimestre, où sa part de marché est montée jusqu'à 22% contre 29% pour Samsung, grâce notamment au marché chinois. Mais même après la sortie de l'iPhone 5, une grande partie des ventes du groupe ont concerné des modèles plus anciens, relève IDC.

Le marché mondial continue à croître, mais moins rapidement

Les chiffres des ventes mondiales de smartphones donnent en tout cas toujours le tournis. Selon le cabinet IDC, 712,6 millions d'unités ont été vendues en 2012, soit 44% de plus qu'en 2011. Strategy Analytics fait pour sa part état de 700,1 millions de ventes (+43%), et ABI Research de 653 millions (+36%).

Même si elle reste très élevée, "la croissance a ralenti" comparé à 2011, où elle avait atteint 64%, souligne à l'AFP Neil Shah, un analyste de Strategy Analytics. L'une des explications, relève-t-il, est que "la pénétration des smartphones commence à arriver à maturation dans les régions développées, comme l'Amérique du Nord et l'Europe occidentale". Les constructeurs lorgnent donc désormais vers les pays émergents,  mais les consommateurs y sont davantage susceptibles d'opter pour des appareils moins haut de gamme, donc moins chers.

Selon plusieurs analystes, ce dernier point présente de grandes opportunités pour des concurrents aux deux géants. Le groupe chinois Huawei, qui se focalise sur le marché de masse avec des appareils d'entrée de gamme, a ainsi réussi à se hisser, au quatrième trimestre, au troisième rang mondial, avec une part de marché de 4,9%, selon IDC. De quoi donner des idées à Apple, dont les différents modèles d'iPhone ont visé le haut de gamme.