Alstom : "General Electric a le meilleur projet", selon Royal

La ministre de l'Ecologie boude l'offre de Siemens, pourtant défendue jusqu'ici par le gouvernement, dans un entretien accordé à "Paris Match", à paraître jeudi 16 mai.

La ministre de l\'Ecologie Ségolène Royal lors d\'une conférence de presse, le 7 mai à Paris. 
La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal lors d'une conférence de presse, le 7 mai à Paris.  (FRANCOIS GUILLOT / AFP)

L'offre de reprise de General Electric est "une très bonne opportunité" pour Alstom, estime Ségolène Royal, la ministre de l'Ecologie, dans Paris Match, à paraître jeudi 15 mai. "General Electric est une très bonne opportunité pour Alstom. C'est le meilleur projet industriel. Pourquoi ne pas le dire ?", explique-t-elle, avant d'ajouter : "Et pourquoi vouloir systématiquement faire fuir les investissements étrangers ? Nous en avons bien besoin, pourtant."

Alstom, plutôt favorable à l'offre américaine, s'est donné jusqu'à la fin du mois pour prendre sa décision. En attendant, General Electric serait prêt à surenchérir, selon les informations de France Info. En échange, l'industriel américain pourrait céder des parts de son activité dans l'éolien et l'hydroélectricité à des investisseurs français, ajoute Le Parisien.

La déclaration de Ségolène Royal est en totale contradiction avec la position adoptée jusqu'ici par l'exécutif. François Hollande n'a pas jugé acceptable l'offre de 12,35 milliards d'euros adressée par General Electric. Et Arnaud Montebourg, ministre de l'Economie et du Redressement productif, milite ardemment pour un rapprochement avec le groupe allemand Siemens.