Philippe Wahl, un banquier à la tête de La Poste

Le nouveau directeur de La Poste travaille dans le monde de la banque depuis 1991. Diplômé en économie et et sciences politiques, cet énarque a le parcours traditionnel des hauts fonctionnaires de l'Etat. Il devra, à la tête de cet établissement public, mettre en place un nouveau plan stratégique pour faire face à la crise.

(Maxppp)

Il partait grand favori,
Jean-Claude Bailly l'avait déjà choisi comme successeur. Philippe Wahl, 57 ans,
actuel directeur de la banque postale pouvait aussi compter sur le soutien d'une
partie de la gauche, son ami Michel Sapin, le ministre du travail ou encore
Pierre Moscovici, ministre de l'Economie et des finances, avec qui il a fait
sciences po et l'ENA en 1984.

Ancien collaborateur de
Michel Rocard à Matignon, entre 1988 et 1990, artisan de la mise en place de la
contribution sociale généralisée, la CSG
, le haut fonctionnaire se reconvertit
ensuite en banquier.

Un temps chez Paribas,
il intègre la Caisse d'épargne, devient patron de la Royal Bank of Scotland
avant de revenir en France où il prend les rênes de la Banque Postale. Cette
filière de la Poste est l'étoile montante du groupe appelée à compenser la
chute du courrier.

Amateur de tennis, de
football et de course à pied, il est apprécié de ses collaborateurs, un peu
moins des syndicats notamment Sud et la
CGT qui voient d'un mauvais œil l'arrivée pour la première fois d'un banquier à
la tête de La Poste.