Les entreprises responsables de leurs sous-traitants

Les entreprises ne pourront plus fermer les yeux sur les pratiques douteuses ou illégales de leurs sous-traitants. Une nouvelle loi impose aux sociétés de plus 5 000 salariés un devoir de vigilance.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

A partir d'aujourd'hui, les grandes entreprises doivent rescenser tous les risques sociaux et environnementaux de leurs fournisseurs. Le géant électrique Schneider Electric gère 200 usines dans le monde et plus d'un millier de sous-traitants. L'entreprise promet de multiplier les audits, une équipe est déjà chargée d'aller former les fournisseurs sur les droits des salariés, les risques de pollution, ou encore sur l'interdiction du travail des enfants.

Poursuites judiciaires

Ce devoir de vigilance s'applique à toutes les entreprises de plus de 5 000 salariés en France, 10 000 si le siège social est à l'étranger. A l'origine de cette loi, l'accident du Rana Plaza en 2013. Un immeuble de sous-traitants textiles travaillant pour de grandes marques s'effondre sur des ouvriers et fait plus de 1 000 morts. Cette loi est demandée par de nombreuses ONG depuis longtemps. En cas d'accident chez un de ses sous-traitants, la responsabilité des entreprises pourrait être engagée. Elles risquent alors des poursuites judiciaires.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le brown out, une nouvelle pathologie liée à la perte de sens dans le travail.
Le brown out, une nouvelle pathologie liée à la perte de sens dans le travail. (MAXPPP)