Cet article date de plus de six ans.

Les Atelières ou comment sauver l'emploi "par petits morceaux"

La coopérative des Atelières, composée notamment d'ex-ouvrières Lejaby, a récolté en seulement deux semaines la somme de 657.150 euros. Ce qui devrait permettre de sauver cet atelier de lingerie 100% made in France de Villeurbanne, qui était menacé de fermer ses portes faute de soutien des banques. Grâce à cette mobilisation inespérée, l'aventure se poursuit pour les Atelières avec l'espoir de "redonner de l'avenir à l'économie de notre pays".
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Maxppp)

Elles étaient à deux doigts de devoir mettre la clé sous la
porte
, faute de financement. Finalement, les Atelières continuent leur
aventure. Grâce à la solidarité du grand public, et à l'apport d'investisseurs
privés, les ouvrières ont mobilisé 657.150 euros en seulement deux semaines. Les
dons de particulier, souvent de petits montants de 10 ou 20 euros, s'élèvent à hauteur de 100.000 euros. 

Une levée de fonds similaire lancée en juin 2012 avait
permis à la coopérative de récolter 250.000 euros, et d'ouvrir un  atelier de confection de lingerie haute
couture à Villeurbanne quelques mois plus tard.

Un nouveau modèle économique

"C'est par
petits morceaux qu'on va reconquérir l'économie française
", se félicite
la présidente fondatrice des Atelières, Murielle Pernin. Avec leur initiative, les
30 salariées, dont 5 ex-Lejaby, ont aujourd'hui le sentiment de réinventer un
nouveau modèle de production et de "redonner de l'avenir à l'économie de notre
pays
".

Un million d'euros de refinancement

La prochaine étape : finaliser la levée de fond, avec l'aide,
cette fois-ci, des banques. La Banque Publique d'Investissement (BPI) devrait
aussi participer à l'Assemblée générale qui aura lieu en juin. Avec à la clef,
l'espoir d'atteindre un refinancement global d'1 million d'euros, pour
perpétuer un savoir-faire français et relancer l'emploi d'un secteur sinistré et délocalisé.

Pour aider les Atelières : http://www.lesatelieres.fr/nous-aider/

Suivre les Atelières sur leur page Facebook : https://www.facebook.com/Lesatelieres

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.