La RATP conteste avoir fait installer des escalators trop larges

La régie doit remplacer une trentaine d'escaliers mécaniques installés dans les stations de trois lignes de métro à Paris, mais pas pour des questions de taille, selon elle.

La RATP a fait installer et doit remplacer une trentaine d\'escalators trop larges sur les lignes 6, 13 et 14 du métro parisien. 
La RATP a fait installer et doit remplacer une trentaine d'escalators trop larges sur les lignes 6, 13 et 14 du métro parisien.  (PRM / SIPA)

Après les TER trop larges de la SNCF, voici les escalators. La RATP doit faire remplacer une trentaine d'escaliers mécaniques du métro parisien, installés entre 2006 et 2007. Le Figaro révélait que les marches étaient trop larges, dans son édition du mercredi 16 juillet. La RATP a réfuté mercredi, dans un communiqué, un quelconque problème de taille.

Le Figaro avait écrit que le gain de 10 centimètres des nouvelles marches était inadapté à l'espace prévu pour accueillir les escalators, entraînant des incidents en série et des surcoûts de maintenance estimés à plusieurs milliers d'euros par an et par escalier. "Contrairement à ce qui a été écrit, la largeur des marches n'a jamais constitué un problème de non-conformité (...) Le produit n'a jamais tenu ses objectifs contractuels de disponibilité malgré une assistance technique importante de la RATP", a expliqué la régie de transport.

Une action en justice

"Nous avons régulièrement été confrontés à des empiétements de marches ainsi qu'à de la casse de matériel", détaille David Courteille, responsable de l'électromécanique à la RATP, au Figaro. Un problème que la RATP rejette sur son fournisseur, le constructeur français d'installations industrielles Cnim, avec qui la RATP "a décidé de résilier ce marché, aux torts du fournisseur".

La société de transport public précise par ailleurs que la "Cnim conteste devant le tribunal administratif la décision de la RATP". Elle attend la décision de justice avant de, le cas échéant, tirer "toutes les conséquences en terme indemnitaires vis-à-vis de la Cnim pour réparation du préjudice", ajoute-t-elle.

Entre 200 000 et 500 000 euros le prix d'un escalier

Revenant sur la question de taille des marches, la régie parisienne précise par ailleurs que "le cahier des charges précisait, pour le confort des voyageurs, que les marches devaient être d'une largeur d'un mètre, ce qui correspond au standard courant à la RATP".

Le remplacement de ces escalators, installés sur les lignes 6, 13 et 14 du métro, est prévu d'ici à 2015 et devrait coûter six millions d'euros, selon le quotidien. "On évalue entre 200 000 et 500 000 euros le prix d'un escalier neuf", précise Olivier Saiz, directeur de la maintenance des tunnels et des stations de la RATP.