Cet article date de plus d'onze ans.

Les pertes causées par la "baleine de Londres" sont plus importantes que prévu

LONDRES - La banque américaine JPMorgan Chase a perdu 4,4 milliards de dollars.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le siège londonien de JP Morgan, le 11 mai 2012. (CARL COURT / AFP)

Le bilan est plus lourd que prévu pour JPMorgan Chase. La banque a annoncé vendredi 13 juillet que sa perte sur les marchés financiers avait atteint 4,4 milliards de dollars (3,6 milliards d'euros), soit plus de deux fois le montant annoncé au départ. La banque accuse certains "individus" d'avoir cherché à cacher cette déconvenue.

En mai dernier, la première banque des Etats-Unis par les actifs annonçait avoir perdu au moins 2 milliards de dollars sur les marchés dérivés après des paris risqués effectués par Bruno Iksil. Le courtier français est depuis surnommé "la baleine de Londres", vu l'ampleur de ses investissements. Il a depuis été licencié par la banque.

Les pertes pourraient augmenter de 1,7 milliard de dollars

"Certains individus ont peut-être cherché à éviter de montrer la totalité des pertes", a précisé la banque dans un communiqué. Jamie Dimon, son PDG, a également indiqué que les pertes pourraient augmenter dans les mois à venir, de 800 millions à 1,7 milliard de dollars de plus.

Le préjudice pourrait atteindre ce montant en cas de "crise de la zone euro ou de gel du crédit", a-t-il indiqué, ajoutant que le portefeuille de produits dérivés en cause avait été très fortement réduit. Tous les dirigeants ayant eu des responsabilités dans ce portefeuille ont été écartés. Mais cette affaire n'a pas complètement diminué les résultats de l'entreprise. Toutes activités confondues, la banque a tout de même dégagé au 2e trimestre un bénéfice de 5 milliards de dollars, en baisse de 9% sur un an.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.