Cet article date de plus d'onze ans.

Air France dément vouloir supprimer 5 000 postes d'ici à 2015

Selon "Le Figaro", la compagnie aérienne prévoit un plan de départs volontaires pour la fin juin.

Article rédigé par franceinfo avec Reuters
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Un A320 d'Air France à Orly (Val-de-Marne), le 27 février 2012. (STEPHANE FRANCES / ONLY FRANCE / AFP)

Air France devrait bientôt mettre en œuvre une nouvelle phase de son plan de réduction des dépenses, Transform 2015, présenté en janvier. La compagnie aérienne voudrait supprimer 5 000 postes d'ici à 2015, explique Le Figaro dimanche 20 avril. Selon le journal, la mesure sera officialisée jeudi.

La compagnie a cependant démenti par la voix d'un porte-parole. "Ce n'est que fin juin, à l'issue des négociations avec les organisations représentatives, que nous serons en mesure de nous prononcer sur le volume d'éventuels sureffectifs".

Pas de licenciements secs

D'après Le Figaro, la moitié des suppressions proviendrait des départs à la retraite non remplacés, l'autre moitié d'un plan de départs volontaires, qui sera pour la première fois ouvert aux pilotes. Directions et syndicats se seraient entendus sur l'objectif de diminuer de 20% les coûts, hors carburants, d'ici trois ans, souligne Le Figaro. La Tribune évoque également un plan de départs volontaires qui devrait toucher entre 2 500 et 3 000 salariés.

A cette mesure devrait s'ajouter un accroissement du temps de travail pour la salariés de l'entreprise, qui affiche des coûts de personnel plus élevés que ses deux principaux concurrents, Lufthansa et IAG (British Airways-Iberia). La deuxième compagnie aérienne européenne, qui affiche à nouveau des perte au premier trimestre, mène des discussions avec les syndicats d'Air France et de KLM. Elles sont destinées à aboutir, fin juin, à la signature de nouveaux accords collectifs.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.