Vidéo Brice Lalonde déclare sa flamme au nucléaire… cet ancien ministre écolo roulerait-il pour EDF ?

Publié Mis à jour
VIDEO. Il déclare sa flamme au nucléaire… cet ancien ministre écolo roulerait-il pour EDF ?
Complément d'enquête / France 2

Le 27 janvier, "Complément d'enquête" se penche sur un géant dans la tourmente. Endetté, menacé par la concurrence, ce fleuron français de l'électricité mise aujourd'hui sur le lobbying pour défendre ses intérêts. Pour ce faire, voici comment EDF s'offre les services d'un ancien ministre écolo devenu pro-nucléaire.

Il fut l'un des candidats à l'élection présidentielle de 1981. Soutenue par le commandant Cousteau, cette figure de l'écologie prônait alors les économies d'énergie. Et surtout, Brice Lalonde promettait la sortie du nucléaire. Le soir des résultats, il était crédité d'un peu moins de 4%. 

Trente ans plus tard, "Complément d'enquête" a eu la surprise de retrouver cet ancien ministre de l'Environnement (de 1991 à 1992)... à la Fête du nucléaire (Stand up For Nuclear). L'événement se tenait à Paris début octobre 2021 pour promouvoir l'atome... comme réponse au réchauffement climatique.

"Défendons la planète, défendons les centrales", proclament les pancartes. Le message est le suivant : "Le nucléaire, c'est l'avenir, car ça émet très peu de gaz à effet de serre." Sur l'estrade, face à un public clairsemé, l'ancien militant écolo ne dit pas autre chose, avant de "remercier nos prédécesseurs d'avoir créé cet énorme programme… contre lequel [il s'était] bagarré, à tort".

Celui qui prônait les économies d'énergie pousse maintenant à la consommation

Sur les économies d'énergie aussi, il a changé d'avis. Selon lui, "la décarbonation nécessaire de l'économie va réclamer plus d'énergie." Ce qui signifie aussi plus de déchets. Et des factures qui grimpent... Ce message, Brice Lalonde le martèle depuis quelques années. Mais pourquoi pousser à la consommation ?

L'ancien ministre préside aujourd'hui "Equilibre des énergies", une association fondée en 2011 par Jean Bergougnoux, ancien directeur général… d'EDF, dans le but de promouvoir le chauffage électrique. Brice Lalonde a pris la tête de ce lobby de l'électricité en 2018. Alors, au nom de qui parle-t-il ? En son nom d'écologiste, ou au nom des entreprises qui financent l'association ? Sur une cinquantaine de partenaires, le premier contributeur financier d'"Equilibre des énergies" n'est autre que... EDF, qui assure 20% du budget à elle seule.

Extrait de "EDF : un géant sous tension", un document à voir dans "Complément d'enquête" le 27 janvier 2022.

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.