VIDEO. Handicap : une intégration modèle

Coup de projecteur sur une entreprise qui fait beaucoup plus que d’autres pour l’insertion professionnelle des handicapés : Essilor, à Ligny-en-Barrois (Meuse).

Dans cette usine de la Meuse, à Ligny-en-Barrois, depuis un an et demi, chaque matin, ils font le même chemin que les autres salariés. Dans la bonne humeur… C'est un ESAT, établissement d’aide par le travail, où dix handicapés physiques et mentaux réparent et soudent. Ils participent à la chaîne de production d’un fabricant de verres ophtalmologiques mondialement connu, Essilor.

Claudine, arrivée il y a six mois, vient d’apprendre à souder. Elle nous montre ses connaissances… Jean-Paul, le moniteur, explique un nouveau poste à Raoul. Ces travailleurs gagnent un peu plus que le smic en cumulant salaire et aides de l’Etat. Ils parviennent à fournir des produits de très haute qualité. "Plus de 30 câbles à sertir, et jamais d’erreur ! Jamais de défauts : parfait !" souligne cette ingénieure. 

Après une mise en oeuvre un peu compliquée, surtout à cause de préjugés – crainte des accidents notamment – qui sont tombés avec la pratique, Claudine, Raoul, Laurent et les autres sont aujourd’hui considérés par les salariés d’Essilor comme de véritables collègues. Le projet vient de remporter le Prix national de l’accessibilité au travail.

Accès difficile à un handicapé pour voir les \'Intouchables\" en salle
Accès difficile à un handicapé pour voir les 'Intouchables" en salle (VIDÉO : PERRINE BONNET ET ARNAUD JACQUES - FRANCE 2)