Transport fluvial : la voie royale de l'emploi

Avec 8 500 km de voies navigables, la France possède le plus grand réseau fluvial d'Europe. Autrefois très emprunté, ce mode de transport a décliné au profit de la route. L'encombrement des villes et les nouvelles normes écologiques poussent les entreprises à revenir au transport fluvial.

FRANCE 2

Le Biarritz transporte des hydrocarbures. Ce bateau de 80 m de long navigue tous les jours entre Paris et Rouen (Seine-Maritime). Après des années difficiles, Didier Vannoorenberghe, le capitaine, est formel, l'activité fluviale repart. "On s'aperçoit qu'il y a plus de trafic, plus de bateaux qui reviennent sur le bassin", explique-t-il. Le capitaine est salarié d'une compagnie privée qui cherche à embaucher une quarantaine de personnes.

Le Biarritz remplace 65 camions sur la route

Chargé de 1 800 tonnes de carburant, le Biarritz remplace 65 camions sur la route, l'équivalent de 28 wagons-citernes. Ce mode de transport a des atouts économiques et écologiques très prisés des entreprises. Pour désengorger la région parisienne, le port de Gennevilliers (Haut-de-Seine), au nord de la capitale, ne cesse de s'étendre. Il génère à lui seul 6 000 emplois directs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Transport fluvial : la voie royale de l\'emploi
Transport fluvial : la voie royale de l'emploi (FRANCE 2)