DIRECT. Les routiers mènent une deuxième journée d'action contre la réforme du Code du travail

La ministre des Transports, Elisabeth Borne, a annoncé qu'elle recevrait jeudi les syndicats et les représentants des organisations patronales du secteur.

Le dépôt de carburant de Douchy-les-Mines (Nord), le 25 septembre 2017.
Le dépôt de carburant de Douchy-les-Mines (Nord), le 25 septembre 2017. (JULIEN PITINOME / NURPHOTO)
Ce qu'il faut savoir

La grève des routiers se poursuit, mardi 26 septembre, pour une deuxième journée d'action consécutive. Lancée lundi par la CGT et FO contre la réforme du Code du travail, le mouvement se traduit par des manifestations et des blocages, alors que syndicats et organisations patronales sont invités jeudi à une réunion au ministère des Transports. 

Opposées à la réforme du droit du travail, les chauffeurs dénoncent la possibilité de "faciliter" les licenciements économiques dans les grands groupes, "l'affaiblissement" des représentants du personnel ou encore le plafonnement des indemnités prud'homales. Plus spécifiquement, ils s'inquiètent de la possibilité de négocier dans l'entreprise des éléments de rémunération (13e mois, prime d'ancienneté...), jusque-là fixés par la branche professionnelle.

Des barrages rapidement levés lundi.  En début de matinée, lundi, les organisateurs avaient recensé au plus fort "plus de 40 points" d'actions (barrages, blocages, opérations escargot, etc.) sur l'ensemble du territoire, pour tomber à une dizaine à la mi-journée. La présence policière a notamment mis en échec des tentatives de blocage à Lorient, Valenciennes et près de Rennes. Néanmoins, des blocages se sont poursuivis jusque dans l'après-midi au terminal pétrolier de La Rochelle (Charente-Maritime)  et au dépôt de Rubis au Grand-Quevilly, près de Rouen (Seine-Maritime), un site stratégique pour l'Ouest.

Un approvisionnement "normal" des stations-service. La situation était "normale" lundi à la mi-journée et "la quasi-totalité des dépôts de carburants est libre d'accès", a précisé le ministère des Transports quelques heures après le lancement d'une journée de mobilisation des routiers. "En conséquence, l’approvisionnement des stations-service est assuré normalement", a poursuivi le ministère dans un communiqué, coupant court à toute menace de pénurie d'essence.

Une réunion jeudi. La ministre des Transports, Elisabeth Borne, a annoncé lundi qu'elle recevrait jeudi les syndicats des routiers et les représentants des organisations patronales du secteur afin de continuer le dialogue et d'éviter de nouveaux blocages. "Le blocage, ce n'est pas une méthode. La bonne méthode, c'est le dialogue", a-t-elle déclaré Elisabeth Borne. Du côté des syndicats, l'annonce de cette nouvelle réunion a été fraîchement reçue. "On est toujours prêts à discuter, après, ça dépend du contenu, a répliqué Patrice Clos, secrétaire général FO Transports, précisant qu'il avait appris à la télévision la tenue de cette réunion. Tant qu'il n'y a rien de concret, on maintiendra le mouvement", a-t-il ajouté.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live

20h15 : Bonsoir @loustic du 29 ! Je viens de faire un petit sondage autour de moi. Mon collègue David Perrault table sur une victoire de l'ASM 2-0, et Matar Niang et moi-même parions sur un petit 2-1 pour les champions de France en titre.

20h15 : Bonsoir FranceInfo, quels sont vos pronostic pour Monaco Porto? loustic du 29 voit une victoire monégasque 3-0

20h09 : Coup dur pour l'antidopage français. L'accréditation du laboratoire de Châtenay-Malabry (Hauts-de-Seine) a été suspendue par l'Agence mondiale antidopage à cause d'une contamination d'échantillons par des prélèvements sur des bodybuilders chargés en stéroïdes. Plus d’informations dans notre article.

20h04 : Le premier budget du quinquennat Macron sera dévoilé demain. Mais comment se fabrique-t-il ? France 3 a eu accès aux coulisses de Bercy, au moment des derniers ajustements.
(ANNE SYLVAIN et LOIC LEMOIGNE - FRANCE 3)

19h49 : Bonsoir, cher lecteur. Les résultats officiels ne sont pas encore disponibles, mais la victoire massive du "oui" à l'indépendance du Kurdistan ne fait pas de doute. Le président du Kurdistan irakien Massoud Barzani a d'ailleurs appelé ce soir Bagdad "à ne pas fermer la porte du dialogue". S'adressant à la communauté internationale, il a assuré que le référendum ne vise pas à "délimiter la frontière (entre le Kurdistan et l'Irak) ni à l'imposer de facto".

19h49 : des nouvelles des résultats et des tensions en Irak suite au référendum au kurdistan? Merci

19h41 : Le mercato existe aussi en littérature. Guillaume Musso, le romancier français qui vend le plus de livres en France, va quitter son éditeur XO pour Calmann-Levy, annonce ce soir le magazine spécialisé Livres Hebdo.





(MOLLONA / LEEMAGE / AFP)

19h35 : Washington annonce ce soir prendre des sanctions à l'encontre de huit banques nord-coréennes et 26 ressortissants accusés d'alimenter financièrement le développement du programme nucléaire de la Corée du Nord.

19h35 : " Avec cette opération, on ne construit pas un champion européen mais un champion allemand."

Dans un entretien accordé aux Echos, le président (LR) de la région Hauts-de-France a déplore le rapprochement annoncé entre Alstom et Siemens qui, selon lui, est "un faux Airbus du ferroviaire".

19h29 : Foot toujours, on apprend qu'un juge d'instruction parisien vient de renvoyer neuf personnes devant le tribunal correctionnel dans l'affaire des soupçons de matchs arrangés en L2 en 2014. Parmi les personnalités renvoyées devant la justice se trouvent le président du club de Caen (L1) et les anciens patrons de l'équipe de Nîmes.

19h15 : La dernière rencontre entre ces deux équipes remonte à 2004, et marque un souvenir douloureux pour les Monégasques : les Portugais l'avaient emporté 3-0 en finale de la prestigieuse compétition européenne. Les Rouge et Blanc étaient alors entraînés par un certain Didier Deschamps.

19h15 : "Ce soooont les meilleures équipes / Es siiiiinnd die allerbesten Mannschaften / The maiiiiiin eveeeeent" Dans une heure et demie sera donné le coup d'envoi du match de Ligue des champions entre l'AS Monaco et le FC Porto.

19h10 : Les députés poursuivent ce mardi, et jusqu'à jeudi, l'examen du projet de loi sur la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme. Ce texte prévoit de faire passer dans le droit commun certaines dispositions de l'état d'urgence afin de pouvoir lever ce dernier, en vigueur depuis le 14 novembre 2015. Avec cette loi, la France se prépare-t-elle à vivre sous un état d'urgence permanent ? Je me suis penché dans cet article sur les différences et les similitudes entre l'état d'urgence et le projet de loi du gouvernement.



(MAXPPP)

19h04 : La carte météo de demain ne s’embarrasse pas niveau originalité. Ciel couvert au nord, beau temps au sud. Retrouvez les prévisions près de chez vous dans notre rubrique.

La carte du matin :



Celle de l'après-midi :

19h00 : Un joli mensonge qui a fait sourire les autres chroniqueurs présents en plateau. Dans l'émission "Les Terriens du Dimanche ", diffusée avant-hier, Raquel Garrido de La France insoumise se félicitait du succès de la manifestation organisée la veille à Paris par son mouvement. Problème : l'émission avait été enregistrée jeudi, comme l'a reconnu la boîte de production auprès de Libération.

18h53 : RER A a l'arret. Voyageur malade. Preferez la ligne 1

18h53 : Franciliens, attention si vous devez prendre le . Le trafic est perturbé en raison d'un incident lié à un voyageur. Dans les commentaires, @Nadiejda recommande de préférer la ligne 1 du métro.

18h52 : Camba a brillé par son incompétence à la tête du PS alors c'est si facile de mettre toute cette impuissance sur le dos des copains. Quelle indècence 😟

18h51 : Monsieur Cambadelis devrait faire son autocritique. C'est trop simple de rejeter la faute de la débâcle du PS sur les autres. Il est bien à la tête du parti que je sache.

08h32 : "L'état d'urgence ne va pas rentrer dans le droit commun (...). Pour la première fois depuis 2015, notre pays va voir ses dispositifs de protection et de lutte contre le terrorisme affaiblis. C'est la réalité."

Invité des 4 Vérités sur France 2, le député (LR) Eric Ciotti, affirme que les mesures du projet de loi antiterroriste seront plus faibles, avec "moins de perquisitions administratives et plus d'assignations à résidence".




(bertrand GUAY / AFP)

08h09 : "On a retrouvé des résidus, l'un est cancérogène, l'autre semble être toxique", explique Fabienne Maleysson journaliste à l'UFC-Que Choisir, interrogée par franceinfo. Sur 21 baumes testés, 3 contiennent du BHT, un conservateur considéré comme perturbateur endocrinien.

08h07 : Selon une étude publiée par l'UFC-Que choisir, de nombreux baumes à lèvres contiennent des substances toxiques comme des perturbateurs endocriniens ou des huiles minérales cancérogènes.

08h05 : Le décret revalorisant de 25% les indemnités légales de licenciement dans la limite des dix premières années d'ancienneté, contesté par les syndicats, est paru au Journal officiel. Pour comprendre les enjeux de la réforme du Code du travail, voici notre article.

08h02 : A La Crèche (Deux-Sèvres), quelques grévistes diffusent des tracts en bordure de route.

07h59 : Dans les Bouches-du-Rhône, le dépôt pétrolier de La Mède, à proximité de Martigues, a été bloqué momentanément et une zone logistique à Vitrolles a également été ciblée, d'après la CGT-Transports.

07h58 : Alors que les moyens de contraception n'ont jamais été aussi divers, de nombreuses femmes rencontrent des difficultés à trouver la méthode qui leur convient. J'ai interrogé Danièle Flaumenbaum, ancienne gynécologue et militante du Planning familial. Pour elle, "tant qu'il n'y aura pas de progrès dans la transmission de la sexualité, la contraception sera toujours vécue comme compliquée."


La pilule reste le premier moyen de contraception en France mais son usage décline, selon des enquêtes de l\'Ined réalisées en 2010 et 2013.

(GARO / PHANIE)

07h50 : Il n'y a pas de mauvaise excuse. En Australie, un conducteur de camion arrêté pour excès de vitesse a justifié son infraction à la police par le besoin de se soulager, raconte Mashable (en anglais). "J'avais besoin de faire caca, mes enfants m'ont donné la gastro." Sur son compte Twitter, la police a publié sa déclaration.

 poo GIF

07h47 : "Ses multiples annonces, tout comme sa présence à la une de médias comme Causeur ou Valeurs actuelles, sont autant de gestes profondément politiques montrant qu'il sort de sa ligne annoncée de modération, de prudence et de pragmatisme.", explique Michel Lussault.

07h47 : En raison de désaccords avec le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, le président du Conseil supérieur des programmes (CSP), Michel Lussault, annonce sa démission dans Le Monde.

07h46 : Un Palestinien armé a ouvert le feu sur des Israéliens près d'une colonie en Cisjordanie tuant trois d'entre eux, annonce le journal Haaretz (en anglais). L'homme a été "neutralisé par les forces de sécurité" et a succombé à ses blessures.

07h36 : Face aux critiques internationales, le Brésil a finalement décidé d'annuler le décret visant à laisser des compagnies privées exploiter les réserves minières d'une gigantesque réserve d'Amazonie. La réserve de Renca est connue pour sa biodiversité et ses ethnies indigènes.



(ANTOINE BOUREAU / PHOTONONSTOP)

07h45 : Onze ans après Une vérité qui dérange, l'ancien-vice président américain Al-Gore revient dans les salles avec Une suite qui dérange : Le Temps de l'action. Le film met en garde contre l'accélération du réchauffement climatique et évalue les solutions mises en œuvre ces dernières années. Voici la bande-annonce.



(PARAMOUNT PICTURES)

07h42 : Porte de la Chapelle à Paris, de nombreux migrants mineurs seraient victimes de trafiquants et de "prédateurs sexuels". "Ce sont des gens qui viennent faire leur marché sexuel. Autant à Calais, c'était compliqué, mais ils étaient avec des associatifs. Ici, c'est la rue, c'est l'anarchie, ils sont tout seuls", raconte un bénévole.


Des migrants Porte de la Chapelle, à Paris, en juillet 2017.

(MAXPP)

07h42 : Des manifestations et blocages ont aussi lieu près du rond-point des vaches près de Rouen (Seine-Maritime), note France Bleu Normandie.