Recruteurs : quelles sont leurs attentes ?

Du CV à l'entretien d'embauche, quelles sont les règles à appliquer pour convaincre un recruteur ? Conseils de Véronique Staat, associée RH métiers chez Deloitte, et d'Agnès Duroni, directrice recrutement, mobilité, carrières chez Capgemini Technology Services France.

Qu'est-ce qu'un bon CV ?

Véronique Staat : « Le CV pertinent n'est pas forcément original. Ce qui importe, c'est sa clarté. Il doit tenir sur une page. Indiquant nettement la formation du candidat, il valorise les expériences susceptibles de nous intéresser, et met en avant un objectif en phase avec le poste convoité. Rien de plus agaçant que de recevoir un CV intitulé "contrôleur de gestion" pour une offre d'emploi d'auditeur, par exemple. Nous essayons d'identifier les candidats les plus professionnels ; ce type d'erreur, de même que les fautes d'orthographe, ou de frappe sont éliminatoires. »Agnès Duroni : « Un CV doit être à la fois synthétique et précis. Pour éclairer le contexte de ses précédentes fonctions, le candidat doit donner des informations sur la taille de l'entreprise, du service en question... De même, qu'il n'hésite pas à chiffrer ses réalisations : cela donne au recruteur des éléments concrets pour apprécier son expérience. S'il s'agit d'un jeune diplômé, il peut illustrer ses compétences à travers son implication dans une association. C'est beaucoup plus parlant que les mentions assez lisses du type ?cinéma? ou ?lecture?, dans la rubrique ?loisirs? ! »

Quelles sont les erreurs à éviter ?

Véronique Staat : « Il ne faut pas lui donner l'impression de faire l'objet d'un mailing, en lui envoyant une lettre de motivation ?bateau? ».Agnès Duroni : « Un trou dans un parcours n'est pas un problème du moment qu'il est expliqué. En revanche, un CV flou   n'est pas apprécié. Il arrive aussi que l'on reçoive des CV sans lettre de motivation, certains candidats semblent estimer que celle-ci serait désuète à l'heure du web 2.0., alors qu'elle reste un élément très important ! »

Comment préparer un entretien ?

Véronique Staat : « Intelligemment ! Certains candidats sont sur-préparés, mais non de façon pertinente. Résultat : ils manquent de naturel et ne sont plus intéressés eux-mêmes que par leur discours. Se renseigner sur l'entreprise, c'est indispensable. Ensuite, il faut dégager les points saillants de sa candidature et se poser une question cruciale : que puis-je apporter à l'entreprise ? »Agnès Duroni : « Pour situer l'entreprise, il est important, entre autres, de lire son rapport d'activités. On peut aussi chercher des informations auprès de son réseau. Par ailleurs, il faut s'enquérir avant l'entretien du rôle de votre interlocuteur : a-t-il des responsabilités managériales, opérationnelles? ? »

D'autres conseils ?

Véronique Staat : « Il est normal de se détendre au fil de l'entretien, mais attention à ne pas tomber dans la familiarité ! D'autre part, le candidat doit se demander s'il va s'épanouir dans l'entreprise auprès de laquelle il postule, s'il pourra y évoluer. L'entretien doit être l'occasion de s'informer de la gestion des carrières dans l'entreprise. »Agnès Duroni : « L'entretien n'est pas une évaluation. Il faut rester soi-même, ne pas craindre de poser des questions et montrer sa curiosité ! »

En savoir plus

Les guides du Pôle Emploi : ces fiches de conseils à télécharger analysent les besoins et les méthodes des recruteurs, afin d'aider les candidats à mieux construire leur stratégie de recherche d'emploi.

Rédigé par Aurélie DjavadiPublié le 07/06/2010