Cet article date de plus de trois ans.

Écoles : les parents d'élèves doivent improviser face à la grève

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Écoles : les parents d'élèves doivent improviser face à la grève
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

L'activité scolaire est perturbée à cause du mouvement de grève dans les transports publics ce jeudi 22 mars. Si l'accueil des enfants dans les écoles primaires est assuré, ce ne sera pas forcément le cas dans les cantines.

La grève touche aussi les écoles, une déconvenue pour de nombreux parents d'élèves. Dans une école primaire de Lille (Nord), 60% des enseignants sont grévistes. La mairie assure un service minimum avec des animateurs, mais beaucoup de parents ont préféré assurer leurs arrières. La cantine scolaire sera fermée, mais les enfants pourront apporter leur pique-nique sur place, encadrés par des agents municipaux.

Un casse-tête pour s'organiser

À La Courneuve (Seine-Saint-Denis), il est en revanche interdit de manger dans un des établissements scolaires. Les parents ont eu 24 heures pour s'organiser : un casse-tête. Ce jeudi 22 mars, la plupart des parents d'élèves se disent solidaires des grévistes, mais tous espèrent que le mouvement ne va pas durer, pour éviter d'avoir recours une nouvelle fois au système D.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Fonction publique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.