Entreprises : l'intelligence artificielle au service du recrutement

Les robots remplaçaient déjà des ouvriers pour des tâches répétitives dans les usines. Mais maintenant, l'intelligence artificielle arrive dans le secteur du recrutement.

Voir la vidéo
France 3

Les grandes entreprises qui reçoivent des centaines de CV par jour utilisent les robots pour leur recrutement. Ceux-ci effectuent le premier tri des CV, en analysant le contenu et effectue même parfois le premier entretien d'embauche par visioconférence. Les logiciels peuvent aussi vérifier si le CV n'a pas été enjolivé ou faussé en allant recouper les traces laissées sur le web, sur les réseaux sociaux.

Une arme contre les discriminations

L'intelligence artificielle peut lutter contre les discriminations, car c'est une intelligence froide qui analyse sans aucune sensibilité. Le problème, c'est que la qualité du logiciel est proportionnelle à la qualité des données utilisées pour faire apprendre à cette intelligence artificielle. On lui donne donc à manger tous les profils des personnes déjà recrutés. Et le logiciel recrute le même type de profils, donc la diversité n'est pas plus importante. Illustration chez Amazon, qui a dû récemment débrancher son intelligence artificielle parce qu'elle discriminait les femmes. On est donc obligé de surpondérer les algorithmes pour être volontariste et recruter de façon plus diversifiée.

Le JT
Les autres sujets du JT
La discrimination à l\'embauche mise à jour par le \"testing\"
La discrimination à l'embauche mise à jour par le "testing" (MAXPPP)