Produits laitiers : suppression de poste annoncées

Plus d'une centaine de salariés pourraient perdre leur poste en dépit des bénéfices réalisés par leur employeur. Le groupe Andros compte réduire les effectifs d'une de ses filiales qui fabriquent des yaourts.

France 2

Les salariés de cette entreprise normande accusent le coup. Ils fabriquent des yaourts dans cette usine Mamie Nova, détenue par le groupe Andros. La direction vient de leur annoncer la suppression de 131 postes, soit près de la moitié des effectifs. "Merci Andros. Je travaille ici depuis vingt-huit ans, j'ai tout donné pour eux", se désole une salariée. "C'est difficile de trouver du travail après cinquante ans. On a été trahis, le sentiment de colère est énorme", explique une autre salariée. La direction affirme devoir faire face à une baisse de consommation des yaourts. La production de l'entreprise a diminué de 10%.

Les syndicats dénoncent des mauvais choix stratégiques

"L'entreprise perd de l'argent de manière très importante depuis une dizaine d'années. La réorganisation passe par des suppressions de poste" constate Jean-Yves Hays, directeur général de Novandie. Cette filiale du groupe Andros a été condamnée à payer 38 millions d'euros il y a trois ans pour entente sur le prix des yaourts avec ses concurrents. Les syndicats dénoncent de mauvais choix stratégiques. La nouvelle usine, construite en 2011, ne fonctionne toujours pas à plein régime. L'entreprise avait déjà subi un plan social en 2012.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le yaourt à la vanille améliorerait la fertilité des souris, d\'après une étude américaine du Massachusetts Institute of Technology publiée le 4 mai 2012.
Le yaourt à la vanille améliorerait la fertilité des souris, d'après une étude américaine du Massachusetts Institute of Technology publiée le 4 mai 2012. (MAURIZIO POLVERELLI / TIPS / AFP)