:l'éco, France info

VIDEO. Tati : "un abandon sans préavis" selon Thomas Hollande

Invité de Stéphane Dépinoy dans ":L’éco" mardi 30 mai, Thomas Hollande, avocat des salariés de Tati, réagit à l’annonce du report de l’audience. Les offres de reprise permettront-elles de sauver les 1700 emplois en jeu ?

FRANCEINFO

"Le groupe Eram, propriétaire de Tati, a provoqué le redressement judiciaire" affirme Thomas Hollande, avocat des salariés de Tati, mardi 30 mai sur le canapé gris de ":L’éco".

Il poursuit : "le groupe Eram a décidé d’une stratégie désastreuse de montée en gamme et a fait preuve d’un amateurisme comptable. On lui demande donc de contribuer au financement du plan de sauvegarde pour l’emploi qui va s’avérer nécessaire puisqu’il y aura plusieurs centaines de licenciements."

"C'est ma vie privée"

Sur les marches du Festival de Cannes au lieu d’assister au comité d’entreprise de Tati, Thomas Hollande répond à la Question qui fâche : «cette salarié n’appartient pas au comité d’entreprise que je représente, il y a une tentative de la direction d’opposer les représentants du personnel les uns contre les autres mais ça ne marchera pas.»

Comme à son habitude Stéphane Dépinoy termine l’interview par la chanson préférée de l’invité. Thomas a choisi La quête de Jacques Brel pour débuter cette matinée.

":L'éco" vous donne rendez-vous du lundi au jeudi à 9h20 sur Franceinfo.

Invité de Stéphane Dépinoy dans \":L’éco\" mardi 30 mai, Thomas Hollande, avocat des salariés de Tati, réagit à l’annonce du report de l’audience. Les offres de reprise permettront-elles de sauver les 1700 emplois en jeu ?
Invité de Stéphane Dépinoy dans ":L’éco" mardi 30 mai, Thomas Hollande, avocat des salariés de Tati, réagit à l’annonce du report de l’audience. Les offres de reprise permettront-elles de sauver les 1700 emplois en jeu ? (FRANCEINFO)