Cet article date de plus de deux ans.

Renault : l'usine de Maubeuge vent debout contre le plan d'économie

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Renault : l'usine de Maubeuge vent debout contre le plan d'économies
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Renault souhaite supprimer 4 600 emplois en France. Parmi les sites visés, celui de Maubeuge devrait fermer.

Ils sont parmi les grandes victimes du plan d'économie annoncé dans la soirée de jeudi 28 mai par la direction de Renault. En tout, le constructeur automobile français compte supprimer 4 600 emplois en France, 15 000 à l'échelle du monde. Dans le Nord, les salariés de l'usine de Maubeuge ont manifesté samedi 30 mai, au matin, contre la possible décision du groupe de relocaliser leur activité sur le site de Douai. Environ 1 700 personnes travaillent à Maubeuge.

Une usine mise en avant par Macron en 2018

Pourtant, il y a deux ans, Emmanuel Macron vantait les mérites du site, qui produit la Kangoo électrique. Des mots du chef de l'État, l'usine était la plus performante du groupe en France. "Nous voulons garder notre entreprise telle qu'elle est aujourd'hui. Pas de transfert d'activité", s'emporte Jérôme Delveaux, de la CGT. L'usine MCA de Maubeuge est à l'arrêt depuis vendredi, pour contester cette décision. Aucune reprise des activités n'est, pour l'heure, prévue.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.