Cet article date de plus d'onze ans.

La direction de Plysorol veut fermer deux sites sur trois

Le fabricant de contreplaqué emploie 277 personnes en France.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Les salariés de Plysorol occupent leur usine de Lisieux (Calvados) le 24 novembre 2010, après l'annonce de 151 suppressions de postes sur leur site. (JEAN-YVES DESFOUX / OUEST FRANCE / MAXPPP)

Plysorol péréclite. Le groupe Bitar, propriétaire du fabricant de contreplaqué qui emploie 277 personnes en France, a annoncé vendredi 20 juillet son intention de fermer deux sites sur trois, à Fontenay-le-Comte (Vendée) et Lisieux (Calvados) et de concentrer l'activité à Epernay (Marne).

Selon un document interne obtenu par l'AFP, ce projet de "plan de continuation" transmis aux organisations syndicales vendredi lors d'un CCE à Paris, doit encore, pour devenir effectif, être "homologué" par le tribunal de commerce pour fin septembre 2012.

Rachetée à deux reprises

Plysorol a été placée en redressement judiciaire le 7 juin 2012, avec une période d'observation de deux mois. L'entreprise avait été reprise par le groupe Bitar en octobre 2010, moyennant la perte de 151 emplois en France. En mars 2009, la société avait été rachetée par le Chinois Guohua Zhang, qui avait déposé le bilan un an plus tard. Une enquête préliminaire pour abus de biens sociaux concernant ce dernier vient d'être bouclée. Le parquet de Lisieux doit trancher "prochainement".

"Nous allons nous battre pour obtenir un plan social, on ne va pas se laisser faire comme ça", a indiqué à l'AFP une déléguée CGT du site de Fontenay-le-Comte, Nadège Malare, vendredi, précisant que d'ores et déjà des palettes brûlaient devant l'usine, qui était bloquée. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.