Industrie : à Migennes, opération ville morte contre la fermeture de l'usine

Publié Mis à jour
Industrie : à Migennes, opération ville morte contre la fermeture de l'usine
France 3
Article rédigé par
M.Justet, France 3 Dijon, P.Bouchetau - France 3
France Télévisions

Migennes, dans l'Yonne, ressemble mardi 23 novembre à une ville morte. Les commerçants, aux côtés des élus et des habitants, se mobilisent contre la fermeture de l'usine Benteler. Depuis l'annonce de la fermeture du site, ils ont peur de tout perdre.

À Migennes, dans l'Yonne, c'est opération ville morte mardi 23 novembre pour protester contre la fermeture de l'usine Benteler et le licenciement de 400 salariés. Dès 13h30, les commerces ont fermé pour se mobiliser aux côtés des salariés du site. "La fermeture va vraiment avoir un impact sur la ville de Migennes", explique une commerçante.

Une ville inquiète

De nombreuses inquiétudes partagées sur le piquet de grève devant l'usine. Malgré la mobilisation, les salariés sont pessimistes. Faute de repreneurs, l'équipementier automobile devra fermer son site d'ici un an. "Où vais-je retrouver du travail à 55 ans ?", déplore une salariée. Des salariés de longue date, et de nombreux couples, qui représentent un quart des employés du site. Christopher Mazella et sa compagne ont appris leur licenciement par une lettre. Avec la fermeture de l'usine, les deux jeunes parents voient leur vie entière chamboulée. "Comment emprunter pour une maison, comment s'organiser maintenant ?", se demandent-ils. Ils espèrent bien sauver leur usine.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.