GM&S : que sont-ils devenus ?

Après avoir été liquidée, l'entreprise GM&S a été reprise il y a quatre mois. Malgré la promesse du gouvernement de plusieurs millions d'euros de commandes de la part de PSA et de Renault, l'usine tourne au ralenti. Que deviennent ces salariés et les 157 personnes qui ont perdu leur emploi ?

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Les barrières restent fermées, pas de va-et-vient de camions de livraison. Plus de 4 mois après la reprise par le groupe GMD, La Souterraine Industrie, ex-GM&S, tourne au ralenti. Pas de quoi rassurer les 120 salariés, toujours employés sur le site : "Quand GMD nous a repris, ils nous avaient dit 'vous avez une semaine pour remettre les machines en route'. Et ça c'était au mois de septembre, il faut quand même se dire qu'on est quatre mois après", explique Didier Lavaud, salarié de La Souterraine Industrie.

157 personnes licenciées

Pendant près d'un an, les salariés de l'usine d'emboutissage pour l'automobile se sont mobilisés pour éviter sa fermeture. Destruction de machines, menaces de faire exploser l'usine avec des bouteilles de gaz. Ils obtiennent de l'État la garantie de 22 millions de commandes de PSA et Renault, mais plus de la moitié des effectifs est licenciée, 157 personnes au total. Ceux qui perdent leur emploi partent juste avec les indemnités légales, sans supplément.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une délégation de salariés de l\'usine creusoise GM&S ont été reçus à l\'Elysée, lundi 23 octobre 2017.
Une délégation de salariés de l'usine creusoise GM&S ont été reçus à l'Elysée, lundi 23 octobre 2017. (PASCAL LACHENAUD / AFP)