GM&S : des salariés dans l'incertitude malgré les annonces

Les salariés de GM&S ont appris ce lundi 22 mai au matin que les constructeurs Renault et PSA s’engagent à passer plusieurs millions d’euros de commandes. Dans quel état d’esprit sont-ils et comptent-ils rester mobilisés ?

Cette vidéo n'est plus disponible

Les salariés de GM&S ont appris ce lundi 22 mai au matin que les constructeurs Renault et PSA s’engagent à passer plusieurs millions d’euros de commandes exceptionnelles. Le but : éviter la liquidation judiciaire de l’usine et 277 licenciements. Les syndicalistes de GM&S, eux, ont été reçus à la préfecture de la Creuse en fin de matinée pour une explication de texte avec le préfet, comme le raconte notre envoyée spéciale sur place Anne Guillé-Épée.

Appel au rassemblement national mardi

Les salariés ne débordaient pas d’enthousiasme, échaudés par une succession d’annonces ces derniers mois, et ce sans garanties pour leur avenir. "Le seul point positif, c’est qu’ils espèrent échapper à une liquidation judiciaire, demain mardi, lors de l’audience du tribunal de commerce à Poitiers (Vienne)", raconte notre envoyée spéciale. Mais ils resteront mobilisés. Plusieurs cars doivent partir de La Souterraine (Creuse) demain matin pour rejoindre Poitiers pour cette audience. En ligne de mire : un rassemblement national en début d’après-midi.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'unise GM&S, dans la Creuse, le 16 mai 2017. 
L'unise GM&S, dans la Creuse, le 16 mai 2017.  (PASCAL LACHENAUD / AFP)