GM&S : les employés luttent pour sauver leurs emplois

Les salariés de l'équipementier automobile GM&S, deuxième employeur de la Creuse, luttent pour la survie de leurs emplois. Ils menacent de faire sauter leur usine et l'occupent depuis ce jeudi 11 mai.

Voir la vidéo
France 3

À La Souterraine (Creuse), les salariés de GM&S luttent pour garder leurs emplois. Ils sont déterminés, ils ont piégé leur usine avec des bonbonnes de gaz et occupent les bâtiments depuis la nuit dernière. PSA et Renault doivent absolument relancer leurs commandes, sinon il ne retrouveront pas de repreneurs.

L'attente d'une réaction d'Emmanuel Macron

Les salariés de GM&S s'en remettent aussi au nouveau président de la République. "J'espère qu'il va venir rapidement, qu'il va se mettre autour de la table et qu'il va dire à PSA : 'Vous avez vu les bénéfices que vous avez fait ? Il y a trois ans, vous avez eu besoin de six milliards d'euros et vous avez été contents de trouver l'État'", déclare Yann Augras, un représentant de la CGT. Un autre équipementier est sur les rangs pour reprendre l'entreprise. Mais aujourd'hui les salariés doutent de ses intentions.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des employés du sous-traitant automobile GM&S, à La Souterraine (Creuse), devant l\'entrée de leur usine, le 11 mai 2017.
Des employés du sous-traitant automobile GM&S, à La Souterraine (Creuse), devant l'entrée de leur usine, le 11 mai 2017. (PASCAL LACHENAUD / AFP)