GM&S : l'attaque des anciens salariés contre Peugeot et Renault

Des salariés vont attaquer en justice les géants Peugeot et Renault, accusés de promesses non tenues. L'usine de La Souterraine (Creuse) a été liquidée et reprise il y a un an. 

FRANCE 2

Ils se sont réunis mercredi 26 septembre. Les syndicats et les salariés de GM&S vont assigner en justice les constructeurs automobiles Peugeot et Renault. Pour eux, les entreprises ont laissé volontairement mourir leur usine. "On considère que les constructeurs ont organisé l'appauvrissement du site. Peugeot avait même programmé la fermeture totale", dénonce Jean-Louis Borie, l'avocat des salariés GM&S. L'année dernière, ces derniers s'étaient mobilisés contre la fermeture de leur usine. 

Des promesses non tenues ? 

À l'époque, Renault et PSA s'engageaient à soutenir leurs sous-traitants et promettent 22 millions d'euros de commandes chaque année. Les promesses n'ont pas été tenues selon les syndicats. PSA assure pourtant avoir respecté ses engagements. Mais le ministère de l'Économie constate un retard dans les commandes. Une réunion s'est tenue à Bercy mercredi 26 septembre afin de rappeler aux constructeurs leurs obligations. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Les salariés de GM&S vont poursuivre Peugeot et Renault en justice. 
Les salariés de GM&S vont poursuivre Peugeot et Renault en justice.  (FRANCE 2)