ArcelorMittal accusé de déverser de l’acide dans la nature à Florange

À Florange, un ancien chauffeur sous-traitant du groupe d’ArcelorMittal révèle avoir déversé de l’acide dans un dépotoir non prévu à cet effet.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Un ex-chauffeur d’un sous-traitant d’ArcelorMittal assure avoir été contraint de déverser de l’acide dans un site de stockage de déchets à ciel ouvert du site de Florange (Moselle) : le crassier de Marspich à Hayange. Cette information, révélée par Le Républicain Lorrain le 29 juin dernier, a amené le parquet de Thionville à ouvrir une enquête le 4 juillet.

"Chez ArcelorMittal à Florange ça se perpétue, de rejeter à côté des hauts fourneaux ou à côté des ateliers, à côté des usines des déchets. Sauf que là, c’est un déchet qui apparement, même à coup sûr n’était pas autorisé", explique Jacky Bonnemains, Président de l’association écologiste Robin des Bois.

Le chauffeur en question aurait déversé 24m3 d’acide usagé dans le dépotoir de l’usine tous les jours de décembre 2016 à février 2017.

Un risque pour l’environnement

"Le premier risque c’est effectivement pour le salarié et le deuxième risque c’est pour l’environnement. Il y a déjà un captage d’eau potable qui est suspendu, qui est arrêté, dans cette zone, à cause de la pollution des eaux souterraines", ajoute Jacky Bonnemains.

De son côté, ArcelorMittal nie sa responsabilité et rejette la faute sur ces sous-traitants et signale avoir lancé une enquête interne. "Si ces faits étaients avérés, ils seraient le fait de personnes isolées au sein d’ArcelorMittal ou des entreprises sous-traitantes. ArcelorMittal envisage de déposer plainte", a indiqué l’entreprise dans un communiqué datant du 3 juillet.

L’entreprise ajoute : "aucun risque sanitaire ni environnemental pour les populations n’est à signaler : il n’existe pas de rejet pouvant impacter les populations".

 











À Florange, un ancien chauffeur sous-traitant du groupe d’ArcelorMittal révèle avoir déversé de l’acide dans un dépotoir non prévu à cet effet.
À Florange, un ancien chauffeur sous-traitant du groupe d’ArcelorMittal révèle avoir déversé de l’acide dans un dépotoir non prévu à cet effet. (Brut)